Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chroniques de l'empire des Sombres : le rêveur III

 

 

 

 

Voici la troisième partie du "Rêveur. Rappelons que Locus Templos  a quitté Sféranc pour la capitale de l'empire des Sombres, que ne trouvant pas son hôtel il est obligeamment hébergé dans un poste police où il finit par être considéré comme un délinquant et passe devant un juge qui le condamne à avoir la première phalange de son petit doigt coupé. La sentence exécutée il est libéré et entreprend de rejoindre son hôtel. 

 

 

 

 

 

 

Il y arriva à la fin du jour 

Pour y apprendre qu'il n'y avait plus de lit disponible 

Puisque ne s'étant pas présenté celui-ci avait été donné à un autre hôte 

Bien entendu il devait payer son séjour en entier comme s'il avait utilisé son lit  

L'hôtelier bienveillant lui fit savoir qu'il lui était interdit de dormir à la belle étoile 

la peine encourue pouvait aller jusqu'au retranchement de trois doigts de la main gauche 

S'il était droitier et inversement 

Et qu'il disposait d'une niche assez grande pour qu'il puisse s'y recroqueviller pour la nuit  

Demain, un lit se libérait qu'il pourrait occuper 

 

Locus Templos le remercia et se recroquevilla dans la niche 

Où il passa une nuit agitée 

Rêvant à un moment qu'il était un lièvre poursuivi  

Par une multitude de chiens revêtus d'uniformes d' agents de police 

Puis un nuage qui s'effilochait sous les coups de bec d'oiseaux noirs 

Pour finir en pluie glaciale qui le perçait jusqu'aux os 

Il fut heureux de sortir de ce tumulte 

Et de se rendre à l'hôtel où il put savourer un café 

Comme de nouveau sa respiration était saccadée et sifflante 

Il prit de la potion que l'octuple pharmacien lui avait fournie 

Il ne tarda pas à se sentir mieux 

L'hotelier lui confirma qu'il disposerait d'un lit le soir 

Resterait-il sept jours ou bien seulement trois compte tenu de son retard 

Seulement rois confirma Locus templos 

Mon autorisation de séjour dans la capitale n'étant que de sept jours  

Non renouvelables ajouta-t-il 

Vous aurez le temps de faire tout ce que vous aviez prévu 

Certainement pas mais je reviendrai l'année suivante pour terminer mes démarches 

Et il partit après avoir soigneusement étudié son itinéraire pour se rendre  

Aux magasins des cotonniers pour passer ses commandes de tissus 

Locus templos appartenant à la caste des couturiers

 

 

Il se perdit au bout du troisième changement d'autobus glisseur 

Il se retrouvait dans une sorte de quartier délabré où les ruines de hangars dominaient 

Personne en vue pour le renseigner 

L'arrêt de bus glisseur avait perdu son panneau des lignes avec leur itinéraire 

Plutôt que de partir à l'aventure il décida d'attendre le premier bus 

Il y aurait bien un contrôleur pour le renseigner

 

 

 

Son attente se prolongea longtemps 

La ligne était-elle désaffectée 

L'état de dislocation de l'abri-bus plaidait en ce sens 

Si au moins un passant se présentait  

Ce qui l'inquiéta aussi fut l' absence de passage véhicules transporteurs de marchandises 

Ni même de véhicules individuels 

Comme si ce quartier était abandonné de toutes activités 

Comme s'il était une zone entièrement abandonnée

 

 

 

Il décida de prendre ce qui lui semblait être la direction du centre de la capitale 

Il marcha interminablement sans voir âme qui vive 

Il se demanda s'il s'était bien réveillé ce matin 

S'il n'était pas toujours dans sa nuit cauchemardesque 

Cette impression qu'il avait non de marcher mais de flotter 

N'était-elle pas le signe qu'il en était bien ainsi 

Enfin il déboucha sur un boulevard où il retrouva une activité normale de grande cité 

La circulation était intense 

Mais sur les trottoirs exigus pas un seul passant 

Il vit passer un bus glisseur cela le rassura en avançant il arriverait bien à un arrêt 

En effet et même il y avait des personnes qui attendaient 

Il demanda où il était  

On lui confirma qu'il était à l'opposé des magasins des cotonniers 

Et que pour y parvenir il devait changer cinq fois de bus 

Que cela lui prendrait plusieurs heures 

Qu'il valait mieux aujourd'hui qu'il renonce à son projet  

Pour rentrer chez lui 

A son hôtel indiqua-t-il 

Là encore il était très loin de sa destination 

Il n'était pas sûr qu'il y parviendrait avant la nuit 

Et avant que la dernière ligne de bus fût fermée

 

 

 

Il ne se voyait pas passer une nuit dehors et risquer de passer en jugement 

Pour perdre non point une phalange mais un membre complet pour récidive 

Il tenta sa chance en optant de regagner l'hôtel 

Effectivement il rata le dernier bus glisseur qui l' aurait déposé devant celui-ci  

Il dut marcher deux heures et y arriva fourbu 

Je croyais que vous n'arriveriez plus lui dit l'hôtelier 

Je ne dispose plus de votre lit mais vous avez de la chance 

La niche est libre

 

 

 

Locus templos poussa un soupir de soulagement et lui manifesta sa reconnaissance 

C'est avec presque délices 

Qu'il la retrouva après une courte collation puisée dans ses provisions 

Il ne tarda guère à sombrer dans le sommeil  

Il avait pris la précaution de prendre un peu de potion 

Dont il avait expérimenté les propriétés calmantes 

Il rêva qu'il était un lézard qui rêvait au soleil qu'il était un lézard parfaitement heureux 

Puis un poisson qui glissait toutes ouïes ouvertes  

Parmi une myriade de gouttes d'eau qui le saluaient au passage 

De leur mélodie mentholée 

Il ne désirait pas se réveiller 

Mais c'est ce que fit l'hôtelier

 

 

 

Allons levez-vous il est presque midi 

Locus Templos fut étonné 

Il avait dormi autant comment cela était-il possible 

Avait-il le temps de se rendre aux magasins des cotonniers  

Ce sera juste fit l'hôtelier mais vous connaissez l'itinéraire et 

Cette fois-ci vous ne vous tromperez pas de correspondance 

Après une toilette rapide Locus se mit en route 

Il eut la chance de ne pas attendre avant de prendre son premier bus  

Il fit bien attention de ne pas se tromper de correspondance 

Mais c'eut été trop beau sa chance ne dura pas 

Un accident avait perturbé une partie du réseau des bus glisseurs 

Lorsqu'il parvint à destination les magasins avaient fermés

 

 

 

Il dut rebrousser chemin sans tarder 

Ce qui lui permit de parvenir à l'hôtel en temps voulu et de disposer de son lit 

Celui-ci se trouvait au bout du couloir près des toilettes 

N'ayant pas voulu cette fois-ci prendre de sa potion  

Il passa une mauvaise nuit dans le fracas des portes des toilettes ouvertes à la volée 

Et des cascades d'eau des chasses tirées sans ménagement 

Finalement il aurait été mieux dans sa niche 

Mais comme c'était son avant-dernière nuit il fit contre mauvaise fortune bon cœur

 

 

 

D'autant que réveillé tôt il put saisir son bus sans tarder 

Et arriver aux magasins des cotonniers 

En descendant du bus glisseur il eut des sueurs froides 

N'avait-il pas oublié son argent  

Il fouilla fébrilement ses poches et poussa un soupir de soulagement 

Son porte-feuille était bien là contre son cœur

 

 

 

Il entra dans les magasins immenses où régnaient une atmosphère lourde et poisseuse 

Une importante file d'attente s'était formée parce qu'un seul guichet était ouvert 

Les deux autres étaient fermés pour cause d'inventaire 

Il prit son mal en patience 

On annonça aux personnes de la file 

Que s'ils n'étaient pas servis avant la fermeture légale de l'établissement 

Un numéro de passage leur serait délivré pour leur permettre d'être servis en priorité le lendemain 

Effectivement quand la sonnerie de fermeture retentit Locus avait encore deux personnes devant lui

 

 

 

Il reçut son numéro et regagna son hôtel 

Il demanda si la niche était libre 

L'hôtelier surpris fit un signe affirmatif 

Pouvait-il l'occuper   

En effet mais lui serait facturée la nuitée comme s'il occupait son lit 

IL acquiesça et se retrouva recroquevillé dans sa niche 

Il prit soin de prendre de sa potion 

Il dormit profondément

 

 

 

Il rêva qu'il était un chat qui rêvait qu'il était un tigre 

Puis qu'il était un verre rempli du meilleur des vins, un Chateau Proculus-Terra de 6125 

Une des meilleures années pour ces vins rouges de garde au velouté adorable 

La main qui tenait le verre appartenait à une sirène qui prenait garde de le siroter  

Avec toute la lenteur qui allait de soi 

En faisant tinter ses bagues flamboyantes contre le cristal 

Ce fut une nouvelle fois l'hôtelier qui le réveilla 

Il était en retard

 

 

 

Il se précipita pour prendre son bus qui démarra sous nez 

Il avait une heure à attendre le suivant 

Comme il faisait un grand soleil bleu 

Il hésita s'il rêverait qu'il serait un verre de Chateau Proculus-Terra ou bien un lézard  

Il opta pour un lézard-tigre sirotant un verre de Chateau Proculus-Terra 

Le temps passa comme un coup de vent 

Il faillit rater son bus glisseur ainsi perdu dans ses songeries 

Heureusement une dame lui toucha l'épaule pour le prévenir que le bus était là  

Il y monta et faillit rater sa première correspondance 

Encore tigre-lézard sirotant son verre de vin rouge qu'il était 

Vraiment cette potion était bénéfique 

Il songerait à passer chez le pharmacien en acheter une provision avant son départ

 

 

 

Lorsqu'il pénétra dans les magasins il constata que la file était encore plus longue que la veille 

Il eut beau présenter son numéro prioritaire 

Il dut se mettre dans la file 

Il avait raté sa priorité en arrivant après la mi-journée 

Bien entendu il ne put passer commande 

Son autorisation de séjour se terminait 

S'il restait il serait dans l'illégalité 

Heureusement il put remplir un formulaire de commande par correspondance  

Quand serait-il livré 

Il était impossible de le préciser 

Mais il était courant d'être livré avant six mois 

Locus Templos fit ses calculs il avait de quoi tenir en se montrant ingénieux dans ses découpes de tissu

 

 

 

Il retourna à l'hôtel 

Vous prenez toujours la niche demanda l'hôtelier 

Locus acquiesça 

Avant de se recroqueviller dans celle-ci il prit de sa potion apaisante

 

 

 

 

La suite dans un nouveau chapitre, en vous rappelant qu'il s'agit de soigner le mal par le mal et donc de nous faire toucher du doigt que le monde terrible et injuste dans lequel nous vivons est apparemment meilleur des mondes possible...

 

 

 

 

 

Chroniques de l'empire des Sombres : le rêveur III

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :