Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

 

 

 

 

- Je poursuis aujourd'hui mon entreprise de gourou pour rassurer tous les possesseurs de capitaux inquiets de la situation des banques Françaises. Celles-ci, à la condition que la Grèce ne fasse pas défaut...

- Vous voulez dire ne fasse pas faillite !

- Ne faites pas les fortes têtes, la situation est trop grave!

- C'est vous qui le dites !

- Je retire ce terme de "grave"...

- Préoccupante alors ?

- Non plus !

- Dramatique?

- Nous ne sommes pas au théatre!

- Comique ?

- On ne peut être sérieux avec vous!

- Vous ne pensez pas qu'il vaut mieux en rire,par exemple, Les ministres Européens de l'agriculture se sont montrés incapables de garantir aux associations telles que les restos du coeur la pérennité du Programme Européen d'Aide aux plus Démunis, d'un montant de 500 millions d'Euros... Ce qui représente un tiers des ressources des banques alimentaires et des restos du coeur en Europe, ce qui n'est pas rien, même si le montant global de l'aide, par rapport aux montants nécessaires pour sauver notre Grèce et les banques semble bien faible...

- Vous détournez le problème !

- Non point ! N'est-ce pas le manque de solidarité Européen qui est responsable de cette crise ! Manque de solidarité d'abord de la Grèce qui a profité sans vergogne des crédits Européens et, aujourd'hui, des pays européens vis à vis de ces cigales grecques à qui on a commencé par faire payer les prêts à elle consentis au prix fort, avant de se rendre compte qu'on empêchait de ce fait les Grecs d'honorer leurs emprunts!

- Par conséquent la Grèce ne sera pas abandonnée à son triste sort !

- C'est à voir !

- Impossible ! Au pire, on lui consentira une un rééchelonnement de sa dette!

- Donc une banqueroute...

- Vous avez le chic pour utiliser des mots laids !

- Je me contente d'appeler un char un char et non un engin blindé!

- Je reprends mon raisonnement : les banques Françaises ne risquent rien, puisque la Grèce ne fera pas faillite, de ce fait le Portugal, l'Espagne..

- Olé!

- l'Italie seront épargnés ! et les prêts consentis par nos banques à ces états seront consolidés, donc leur bilan!

- Je vous résume si la Grèce ne fait pas faillite, le Portugal ne fera pas faillite, l'Espagne non plus, l'Italie non plus, la France non plus, l'Allemagne non plus, la Suisse non plus, les Etats-unis encore moins!

- Vous ne trouvez pas tout ceci bien rassurant ?

- ?! 

A non entendeur salut !

 

 

 

 

 

Sauvons le soldat BNP : la situation des banques Françaises hier et de BNP Paribas aujourd'hui
Sauvons le soldat BNP : la situation des banques Françaises hier et de BNP Paribas aujourd'hui
Sauvons le soldat BNP : la situation des banques Françaises hier et de BNP Paribas aujourd'hui
Sauvons le soldat BNP : la situation des banques Françaises hier et de BNP Paribas aujourd'hui
Sauvons le soldat BNP : la situation des banques Françaises hier et de BNP Paribas aujourd'hui

Voici que BNP Paribas est menacée par la justice Américaine d'une "hénaurme" amende d'au moins 10 milliards de $ pour avoir utilisé leur monnaie dans ses transactions avec notamment l'Iran que le gouvernement Américain a placé sous embargo...

Ce faisant BNP Paribas tout en respectant les règles de L' Union Européenne a contrevenu aux règles Américaines. En effet non seulement le $ est la monnaie des Etats-unis mais aussi la monnaie de paiement internationale, Or par un tour de passe passe dont ils sont assez coutumiers selon l'adage " ce qui est bon pour les Etats-unis est bon pour le monde", Ils confondent cette monnaie internationale qui sert aux paiements internationaux avec leur monnaie nationale qui sert à leur paiement à l'intérieur du pays. Ils s'arogent le droit de poursuivre toutes les banques non-américaines utilisant cette monnaie internationale dont ils se rendent compte soudain qu'elle est leur monnaie nationale.

- Bien fait pour les Européens incapables de s'unir pour remettre en cause l'exorbitant privilège accordé à ce pays à Bretton Woods, de faire du $ la monnaie de paiement internationale...

- Mais les Américains étaient devenus les créanciers du monde, ils possédaient au moins les trois quart du stock d'or mondial, tout en comptant le fait qu'ils étaient les sauveurs de la démocratie !

- Certes. Mais rappelez-vous ce privilège à eux accordé, était accompagné de limites. 1) Le $ était garanti par une valeur-or fixe et

2) il était librement convertible en or à la demande des banques centrales de chaque pays.

Quand les Etats-unis pour financer la guerre froide puis la guerre du Vietnam ont émis des quantités de $ disproportionnées, la méfiance vis à vis de leur monnaie a poussé chaque pays à échanger ses $ en réserve par de l'or. Le stock d'or des Etats-Unis a dramatiquement diminué. Alors puisque ce qui est bon pour les Etats-unis est bon pour le monde, ils ont décidé de rendre le $ inconvertible en or, puis de le rendre flottant. C'est à ce moment que l'Europe aurait dû intervenir pour exiger que si le $ restait monnaie nationale de ce pays, il fallait soigneusement distinguer ce rôle de monnaie nationale d'avec le rôle de monnaie internationale. Nous étions dans les années soixante dix, l'Europe redevenue géant économique n'était alors qu'un lilliputien politique.

- Vous trouvez que cela a changé aujourd'hui ?!

- Ne faites pas votre mauvaise tête !

- Je me contente de qualifier objectivement la situation de l' Union Européenne aujourd'hui !

- Le résultat est là. N'importe quel juge Américain peut s' arroger le droit de poursuivre n'importe qu'elle banque, surtout s'il est en campagne électorale pour se faire réélire, étant donné le sentiment de méfiance justifié qu'ont les citoyens Américains vis à vis des banques... D' où la mésaventure de BNP Paribas et certainement d'autres banques en Europe et dans le monde.

- Heureusement Notre cher Président a pris les choses en main pour éviter à BNP Paribas une possible banqueroute !

- Vous me voyez totalement (?!) rassuré... Je suis sûr qu'il trouvera la synthèse qui permettra à BNP Paribas de couper sa poire en 2 ou en 14 et de nous éviter un nouveau Lehman brothers...

Sauvons le soldat BNP : la situation des banques Françaises hier et de BNP Paribas aujourd'hui
Sauvons le soldat BNP : la situation des banques Françaises hier et de BNP Paribas aujourd'hui
Tag(s) : #Banque

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :