Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Soyez assuré Mr. le 45 ème président des USA de mon éternel mépris

 

Pour prémunir leur pays de l’ élection d’ un candidat démagogue, les pères fondateurs de la constitution des USA ont voulu une élection de leur président au suffrage universel indirect. Les électeurs élisent un collège électoral de grands électeurs chargés de l’ élection du président.

Un grand électeur peut décider de ne pas voter pour le candidat auquel il avait d'abord apporté son soutien.

23 États ont d'ailleurs interdit cette pratique : les grands électeurs sont obligés de voter pour le candidat pour lequel ils se sont prononcés avant leur élection. Donc dans 28 états ils peuvent ne pas le faire.

C’est arrivé 157 fois en 240 ans, Mais dans 45% des cas, c'est parce que le candidat désigné à l'origine est mort entre temps.

Et pour les 85 restants? Trois d'entre eux se sont abstenus et 82 ont voté pour un autre candidat. Mais attention, cela a eu lieu sur 57 élections présidentielles. Et sur les cent dernières années, il n'y a jamais eu plus d'un électeur qualifié de « sans foi » par élection.

Et même dans ce scénario improbable, le Washington Post rappelle que les électeurs sans foi ne franchissent quasiment jamais le rubicon en votant pour le candidat de l'autre parti. Souvent, ils votent pour un autre membre de leur propre parti ou pour un candidat libre.

La seule fois où ces électeurs sans foi eurent un impact, ce fut en 1836. 23 électeurs de Virginie refusèrent de soutenir le vice-président Richard Johnson car... celui-ci était accusé de vivre avec une afro-américaine ?!

Mais, Richard Johnson fut tout de même élu.

Malgré ce garde-fou mettant en théorie les USA à l’ abri de l’ élection d’ un candidat démagogue, Donald Trump vient d’ être élu, car il est évident que les grands électeurs républicains l’ éliront le 20 décembre.

Ainsi une petite partie, 59 millions sur 231 millions d’ électeurs potentiels ont voté pour Donald Trump, 59 millions pour Hillary Clinton. Donc plus de 100 millions se sont abstenus. C’est dire

1) le désamour des deux candidats auprès des américains ou

2) leur indifférence du fait que ces électeurs potentiels savent que quelque soit le candidat élu, leur vie quotidienne n’en sera guère transformée, d’autant qu’un président américain n’a pas la puissance que nous citoyens français pensons, étant largement tributaire du sénat et de la chambre des représentants. Fait que bon nombre de commentateurs omettent de préciser lorsqu’ils prétendent faire un bilan des présidences d’ Obama, qui a été constamment en cohabitation avec une chambre des représentants et un sénat hostiles parce que à majorité républicaine.

Il n’empêche le peuple a élu un candidat qui a mené une campagne qui le déshonore, pour qui la fin électorale justifie l'utilisation du mensonge, de l'injure misogyne, de l'injure raciale, de la menace.

On ne peut changer ce peuple qui a élu de manière tout aussi cynique ce personnage, puisqu'il accepte son comportement déplorable qui ne peut le mener qu' à la catastrophe comme les allemands.

Maintenant observons que tant qu' ils ont été libres les allemands n'ont jamais donné la majorité absolue aux nazis, c'est le système qui lui a donné le pouvoir. De même observons que 25,6% des américains ont voté pour Hillary Clinton et 25,5 % pour ce milliardaire sans vergogne comme tous les milliardaires qui étalent leur richesse dont ils ne savent pas quoi faire aux yeux des pauvres qui sauraient quoi faire de quelques centaines de dollars de plus pour mieux vivre et observons que donc 46% des américains se sont abstenus sans doute persuadés qu'élire une politicienne compétente mais rusée ou un goujat ordurier et sans compétence ne changeraient pas leur vie...

La mine grave, l’ air un peu accablé de Donald Trump, loin de sa mine de matamore pendant la campagne, sentant sans doute peser sur lui le poids de la direction d’une aussi grande puissance qu’il s’ amusait à diriger depuis le café du commerce ou du macdo du coin, ( Ce que nous sommes tous capable de faire) laisse penser qu’il se tournera vers des hommes compétents qui lui permettront de ne pas faire le n’importe quoi démagogique qui paraît si évident à une partie des citoyens, qui ne se posent guère la question de savoir pourquoi des gouvernants s’ingénient à ne pas appliquer des décisions aussi simples, que d’ empêcher tout musulman d’ entrer aux Usa, de renvoyer tous les immigrés latinos clandestins dans leur pays d’ origine, de supprimer le droit à l’ avortement, de baisser les impôts pour tous, ce qui est le plus profitable au riches et pas justement aux citoyens qui ont voté pour Donald Trump par exemple, tout en augmentant le budget de la défense pour aller détruire Daesh en 30 jours, quand on sait la facilité avec laquelle l’ armée américaine à renverser Saddam Hussein en Irak pour y installer la démocratie et, last but not least, de construire un mur à la frontière du Mexique payé par celui-ci, et des barrières douanières contre la Chine qui permet aux américains leurs frasques dépensières en achetant leurs bons du trésor ?!

Par conséquent, même si ce 45ème président se révélait modéré en n' appliquant que la partie de son programme en faveur des plus défavorisés ( ce dont je doute) je lui en garderai tout mon mépris pour la bassesse de sa pseudo-argumentation électorale ( semble-t-il à l' encontre de pas mal de chefs d' état et de personnes) qui affaiblit encore un peu plus la démocratie en la transformant en démagogie, porte ouverte à tous les désastres comme le montre l' exemple d' Alcibiade à Athènes  au Vème siècle avant notre ère.

 

Soyez assuré Mr. le 45 ème président des USA de mon éternel mépris
Soyez assuré Mr. le 45 ème président des USA de mon éternel mépris
Tag(s) : #Politique, #Démocratie, #Libéralisme, #Médias, #Nationalté, #Immigration

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :