Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le riz doré OGM menacé par le radicalisme de Greenpeace
Le riz doré OGM menacé par le radicalisme de Greenpeace

 

 

Alors que Greenpeace a adopté une tolérance zéro pour les OGM, Greenpeace Allemagne

défend l'utilisation des produits à base de cuivre, dans l’agriculture biologique tout en

reconnaissant que cette utilisation a de gros inconvénients du point de vue environnemental.

« Le problème est bien connu. Ce métal rougeâtre n’est pas biodégradable. Au contraire, il se cumule dans le sol et porte préjudice aux organismes qui y vivent. Il réduit la biodiversité et fait disparaître les animaux utiles tels que les vers de terre »

Certes les plus gros consommateurs allemands de produits à base de cuivre sont des agriculteurs non biologiques mais leur interdiction touchera d' abord les agriculteurs bio. En effet, contrairement à leurs collègues de l' agriculture non-bio les agriculteurs bio n’ont pas de solutions de remplacement de ces produits.

« Ils ont besoin de préparations cupriques pour combattre le mildiou tardif sur pomme de terre, la tavelure du pommier et le mildiou redouté sur vigne et houblon », admet Claudia Hönck, responsable chez Greenpeace.

« Si le cuivre venait à être interdit, la culture biologique du houblon pourrait disparaître entièrement », poursuit Otmar Weingraten, le directeur de l’Association des planteurs allemands de houblon.

Stefan Kühne, qui dirige le département des moyens de lutte biologique de l’Institut Julius Kühn, met en garde contre les impasses techniques qu’apporterait une interdiction du cuivre pour la filière bio :

« De plus en plus de vignerons veulent se convertir au bio – mais ce ne sera pas possible sans le cuivre ».

Selon lui, il serait aberrant de stopper cette conversion à cause d’un produit de traitement qui est « une substance naturelle ».

Argument que rejette l’Agence Fédérale de l’Environnement allemande.

« Le fait qu’il s’agisse d’un élément qui existe dans la nature n’est pas une indication de sa non nocivité, surtout lorsqu’il est utilisé en grande quantité pendant de longues périodes »,

rétorque Tobias Frische, expert au sein de l' Agence Fédérale de l’Environnement allemande., qui estime inacceptable de poursuivre « les grandes erreurs commises dans le passé ». « Le cuivre est maintenant ancré dans le sol et les agriculteurs continuent d’en rajouter » alors que la quantité de cuivre dans les strates supérieures du sol a atteint un niveau alarmant dans de nombreuses régions. D’où l’impérieuse nécessité de mettre un terme à son usage.

L' amiante est là pour nous rappeler qu'un produit naturel peut être nocif.

« Certes, nous voyons les bénéfices de l’agriculture biologique pour l’environnement, mais l’usage du cuivre va à l’encontre des principes de base défendus par les associations d’agriculteurs biologiques », conclut Tobias Frische.

le cuivre n’est plus une solution acceptable, affirme l’Agence Fédérale de l’Environnement allemande qui demande son interdiction.

Greenpeace tout en partageant la préoccupation de l’Agence Fédérale de l’Environnement allemande. puisque son chimiste Manfred Krautter, admet qu'

« Un métal lourd ne peut simplement pas être une solution pour l’agriculture biologique »,

demande à L' UE de ne pas interdire son utilisation dans l' attente de solutions de rechange pour l' agriculture bio, difficiles à trouver sans recours à des manipulations génétiques, ce que rejette formellement Greenpeace.

 

Le riz doré OGM menacé par le radicalisme de Greenpeace
Le riz doré OGM menacé par le radicalisme de Greenpeace
Le riz doré OGM menacé par le radicalisme de Greenpeace

Pendant que Greenpeace Allemagne fait passer des préoccupations d'ordre idéologiques et commerciales, sauver la bonne agriculture bio au détriment de la mauvaise agriculture conventionnelle, Greenpeance s'oppose farouchement à la commercialisation du riz doré, imaginé en 1984.

Une opération de sabotage conduite aux Philippines vient de retarder sa commercialisation comme en France ont été systématiquement sabotées toutes les expérimentations en plein champ de plantes OGM. « Un groupe d’activistes anti-OGM dirigé par deux militants radicaux d’extrême-gauche, Wilfredo Marbella et Bert Auter, a saccagé l’une des cinq parcelles expérimentales d’un riz génétiquement modifié cultivé aux Philippines dans le cadre de recherches menées par l’Institut international de recherche sur le riz (IRRI) ».

 

Le riz doré OGM menacé par le radicalisme de Greenpeace
Le riz doré OGM menacé par le radicalisme de Greenpeace
Le riz doré OGM menacé par le radicalisme de Greenpeace

Lors d’une discussion sur les potentiels du riz, un groupe de chercheurs réuni par la Rockefeller Foundation émet en 1984, le souhait d’obtenir un riz capable de synthétiser du bêta-carotène, un précurseur de la vitamine A, dans sa partie comestible afin de pallier au fait que, selon la FAO, l’Organisation des Nations-Unies pour l’alimentation et l’agriculture, de 500 000 à 1 million d’enfants développent chaque année une xérophtalmie active (sécheresse des yeux) avec un certain degré de lésions cornéennes, en raison de carences en vitamine A.

« Parmi eux, près de la moitié deviendra aveugle ou aura une vue très médiocre, et une grande proportion mourra. En plus de ces enfants, des millions d’autres ont une carence en vitamine A sans xérophtalmie, mais qui se traduit par des stocks hépatiques bas et un taux sérique faible », note l’agence.

Le riz étant l’aliment de base en Asie et dans de nombreux pays d’Afrique, un riz enrichi en vitamine A permettrait de résoudre partiellement ce grave problème de carences.

Or deux chercheurs Ingo Potrykus, professeur à l’Institut fédéral de technologie de Zürich et Peter Beyer, un spécialiste de la biochimie moléculaire de l’Université de Freiburg, réussissent en 1999 à mettre au point par manipulation génétique ce riz doré contenant des taux significatifs de bêta-carotène.

Mais ce riz doré OGM pose un dilemme à tous ceux qui s’opposent aux cultures OGM.

En effet contrairement aux plantes génétiquement modifiées cultivées dans le monde dont l’intérêt consiste principalement à apporter aux plantes une tolérance aux herbicides ou une résistance à certains insectes et rongeurs ou une possibilité d' utiliser moins de produits chimiques et en tous les cas d' augmenter les rendements, avantages que balayent d' un revers de la main tout opposant aux cultures OGM, le riz doré lui a pour but de sauver des vies humaines dans les pays les plus pauvres.

« Avant de lancer Greenpeance dans une campagne contre ce futur OGM, Benedikt Haerlin décide de contacter Ingo Potrykus. Il se rend à Zürich et passe une journée entière dans le laboratoire du chercheur. Potrykus espère le convaincre, mais Il n'obtient du dirigeant de Greenpeace qu'une assurance que Greenpeace ne participera jamais à des sabotages d’expérimentations sur le terrain.

En fait dés ce moment au début des années 80, Greenpeace n'est plus cette ONG dont le combat s’articulait autour de deux concepts humanistes : préserver l’environnement et la paix dans le monde comme son nom l' indique, mais elle est « devenue une organisation radicale qui considère  les hommes comme les ennemis de la Terre » , comme l' affirme Patrick Moore, l’ un de ses fondateurs qui l' a quittée et qui milite pour que son ancienne organisation accepte « de laisser tomber sa tolérance zéro ( pour les OGM) et de faire pour le riz doré une exception humanitaire. 
 
La puissance de Greenpeace, son intransigeance, son radicalisme qui sont bien dans la nature de notre époque où triomphe

1) non pas la raison mais l' irrationnel 

2) et même dans les sciences, non pas un matérialisme fort sans influence anthropomorphique mais un soi-disant dessin intelligent quand ce n' est pas le créationnisme rejetant tout notion d'évolution et donc le darwinisme ;

Malraux : « On m’a fait dire : le XXIe siècle sera religieux ». « Je n’ai jamais dit cela bien entendu, car je n’en sais rien. Ce que je dis est plus incertain.
Je n’exclus pas la possibilité d’un événement spirituel à l’échelle planétaire. »

http://www.terredisrael.com/infos/andre-malraux-prevoyait-il-un-xxieme-siecle-religieux-par-arnold-lagemi/

En effet cet événement spirituel à l' échelle planétaire se réalise. Nous sommes entrés dans le siècle du triomphe du fait religieux, de tout système se fondant sur l' irrationnel qui nous conduit vers un retour de la barbarie avec le primat de l'idéologie religieuse sur les hommes, du radicalisme sur la réflexion et la modération.

Cette puissance fondée sur notre irrationnel est telle que moi-même je me refuse à manger d'une quelconque plante OGM et que souvent je me laisse tenter par cette idée que le problème de cette planète c'est l' homme, qui en serait son pire ennemi comme cette ONG tend à nous le faire croire ?!

Cette puissance qui fait appel à notre désir de croire le pire et à notre penchant pour le complot des puissance d' argent est telle, que pour sauver la commercialisation du riz doré pas moins de 112 prix Nobel ont écrit une lettre demandant la commercialisation du riz doré et à Greenpeace de renoncer à son opposition à sa commercialisation :

« A l’attention des dirigeants de Greenpeace, des Nations Unies et des Gouvernements à travers le monde. L'Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture a noté que la production mondiale de denrées alimentaires, d’aliments pour animaux et de fibres aura quasiment besoin de doubler d'ici 2050 pour répondre aux besoins d'une population mondiale croissante. Les organisations opposées à la sélection végétale moderne, avec Greenpeace à leur tête, ont constamment nié ces faits et se sont opposées aux innovations biotechnologiques dans l'agriculture. Elles ont déformé leurs risques, leurs avantages et impacts, et ont soutenu la destruction criminelle des essais sur le terrain approuvés et des projets de recherche.

Nous exhortons Greenpeace et ses partisans à réexaminer l'expérience acquise par les agriculteurs et les consommateurs du monde entier avec des cultures et des aliments améliorés grâce aux biotechnologies, à reconnaître les résultats des organismes scientifiques compétents et des agences en charge de la réglementation, et d'abandonner leur campagne contre les «OGM» en général et contre le Riz Doré en particulier.

Toutes les agences scientifiques et réglementaires à travers le monde ont établi de manière répétée et cohérente que les cultures et les aliments amélioré s grâce aux biotechnologies sont aussi sûrs, sinon plus, que ceux provenant de toute autre méthode de production. Il n'y a jamais eu un seul cas confirmé d'urésultat négatif sur la santé pour les humains ou les animaux dû à leur consommation. Il a été montré à plusieurs reprises que leurs impacts environnementaux sont moins dommageables pour l'environnement et qu’ils représentaient une opportunité pour la biodiversité dans le monde.

Greenpeace a été le fer de lance de l’opposition contre le Riz Doré, qui a le potentiel de réduire ou

d'éliminer la plupart des décès et maladies causées par une carence en vitamine A (CVA), dont l’impact est le plus fort sur les populations les plus pauvres en Afrique et en Asie du Sud-Est.

L'Organisation mondiale de la Santé estime que 250 millions de personnes souffrent de cette carence en vitamine A, et 40% des enfants de moins de cinq ans dans les pays en développement. Sur la base des statistiques de l'UNICEF, un total de un à deux millions de décès évitables surviennent ainsi chaque année parce que la carence en vitamine A compromet le système immunitaire en mettant les bébés et les enfants en grand danger. La carence en vitamine A elle-même est la principale cause de cécité infantile affectant globalement 250.000 à 500.000 enfants chaque année. La moitié d’entre eux meurent dans les 12 mois du fait de la perte de vision.

NOUS APPELONS GREENPEACE à cesser sa campagne contre le Riz Doré en particulier et contre les cultures et les aliments améliorés grâce aux biotechnologies en général.

NOUS APPELONS LES GOUVERNEMENTS DU MONDE ENTIER à rejeter la campagne de Greenpeace contre le Riz Doré en particulier et contre les cultures et les aliments améliorés grâce aux biotechnologies en général et de faire tout ce qui est en leur pouvoir pour s’opposer aux actions de Greenpeace et accélérer l'accès des agriculteurs à tous les outils de la biologie moderne, en particulier des semences améliorées par les biotechnologies. L’opposition basée sur l'émotion et le dogme, et contredite par les faits, doit être stoppée.

Combien de pauvres gens dans le monde doivent mourir avant que nous considérions cela comme un crime contre l'humanité ?

Cordialement »

 

ci-dessous la liste des signataires :

 

http://supportprecisionagriculture.org/view-signatures_rjr.html

 

 

Pour connaître cette véritable saga du riz doré commencée en 1984 voir :

http://agriculture-environnement.fr/dossiers/biotechnologie/la-longue-saga-du-riz-dore

Le riz doré OGM menacé par le radicalisme de Greenpeace
Le riz doré OGM menacé par le radicalisme de Greenpeace
Tag(s) : #Principe de précaution, #Science, #Vivre, #OGM, #Riz doré

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :