Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Après l' assassinat de Jacques Hamel dans son église à Saint-Etienne-du-Rouvray, portrait robot du terroriste islamiste type en France.
Cet article s'inspire largement d' une étude de Claude Robert visant à déterminer les origines des terroristes dans les au moins 12 derniers attentats commis en France :
 
Après l' assassinat de Jacques Hamel dans son église à Saint-Etienne-du-Rouvray, portrait robot du terroriste islamiste type en France.
Après l' assassinat de Jacques Hamel dans son église à Saint-Etienne-du-Rouvray, portrait robot du terroriste islamiste type en France.
Après l' assassinat de Jacques Hamel dans son église à Saint-Etienne-du-Rouvray, portrait robot du terroriste islamiste type en France.
Le portrait robot ainsi constitué des terroristes ayant commis des attentats en France n’ a rien de rassurant puisqu’il correspond au minimum à des milliers d’ individus vivant dans notre pays et ayant depuis longtemps fait sécession avec notre communauté nationale :
 
 
Ce qui revient à dire que Daesh dispose d’une cinquième colonne de milliers d’ assassins.
 
Comment protéger la population française ?

Faut-il comme le préconise la droite interner les individus qui sont l’ objet d’ une fiche S, les présentant comme de potentiels terroristes ? 
On peut comprendre les scrupules des dirigeants à la tête d’ une démocratie de recourir à une mesure aussi «  radicale » qui sent son totalitarisme. Mais soyons logiques puisque nous «  sommes en guerre contre Daesh » faut-il avoir peur de mesures qui sont un accroc à une démocratie en paix, ce que n’est plus la France.
 
Ne faut-il pas remettre en cause ce droit du sol devenu sacro-saint alors qu’ il a été une « invention » d’ une troisième république inquiète de la faiblesse démographique de la France face à la natalité allemande dans l’optique d’ une « revanche » pour récupérer l’ Alsace et la lorraine perdue après la guerre de 1870 ?
 
Ne faut-il pas assortir le regroupement familial de conditions drastiques, matérielles et aussi de l’obligation pour les mères d’ un apprentissage de la langue française et d'une acquisition des notions essentielles pour les sortir de leur culture traditionnelle, elles qui désormais vont vivre dans un pays de culture ouverte et moderne. Car nous le savons le/la nouvel/le immigrant/e sur notre territoire ne vient pas sans bagages, mais avec l’ étouffant bagage de sa culture où la femme est une mineure devant l’ homme par exemple ?
 
Ne faut-il pas assortir l’ acquisition de la nationalité Française pour les jeunes issus de familles non-européennes d’un acte volontaire assorti d’ un service civique obligatoire pour eux ?
 
Mais si nos dirigeants se refusent à de telles mesures, ne faut-il pas au moins lorsqu’un individu comme le barbare assassin de Nice qui a été l’objet d’ une condamnation pour violence avant son attentat, soit expulsé puisqu’il ne possède pas la nationalité française ? Cette fameuse double peine honnie par la gauche.
 
Mais puisque nos dirigeants arguent de la préservation de la démocratie en France et se refusent à une mesure d’ internement préventif, ne faut-il pas lorsque le parquet fait appel d’ une décision de remise en liberté d’ un individu arrêté pour avoir tenté de passer en Syrie, l' assassin  de Jacques Hamel prêtre de l' église Saint-Etienne-du-Rouvray, suivre son avis plutôt que de passer outre, et même si sa libération est assorti du port d’ un bracelet électronique, pourquoi assortir ce port de bracelet d’ une autorisation de quitter son domicile de 8h30 à 12h30, ce qui lui laisse le temps de commettre cet attentat qui se conclue par la mort de ce prêtre octogénaire pendant la célébration de la messe ?
Et si la famille de ce terroriste n’est pas de nationalité française, ne faut-il pas l’ expulser de France comme toutes les autres familles des multiples assassins qui ont sévi ?
 
Ne faut-il pas demander aux autorités religieuses musulmanes de donner une lecture ouverte, tolérante et non-violente du coran à la place de celle qui tend à s'imposer dans de trop nombreuses mosquées en France, d'une lecture salafiste, fermée, intolérante et violente ?
Voir mon article :
 

http://jplatina.blogspot.fr/2015/04/dans-le-labyrinthe-des-versets-du-coran_13.html

 

 

 
Cette impuissance devant le terrorisme islamiste de notre gouvernement n’est que l'impuissance d’ un gouvernement qui se dit en guerre et ne prend pas les décisions nécessaires, mêmes contestables d’ un point vue d’ une démocratie en paix ce qui n’est plus le cas de la démocratie française, proclamée par ce gouvernement "en guerre".
 
lorsque Clemenceau arrive à la tête du gouvernement Français en 1917 c’est pour faire la guerre et rien d’ autre et la gagner !
«  Vous voulez la paix ? Moi aussi. Il serait criminel d'avoir une autre pensée. Mais ce n'est pas en bêlant la paix qu'on fait taire le militarisme prussien.
Ma politique étrangère et ma politique intérieure, c'est tout un. Politique intérieure ? Je fais la guerre. Politique étrangère ? Je fais la guerre. Je fais toujours la guerre 
»  
 
Mesures de Clemenceau prises pendant son gouvernement :
 
1) Révocation du préfet de police et du préfet de la Seine et de nombre de fonctionnaires jugés incompétents.
2) Lutte sans failles contre toute tentative de révolte, de mutinerie ou de grève dans les usines.
3) Pour le soutien du moral des troupes il pourchasse les pacifistes, les défaitistes, les « embusqués » 
4) Il fait pression sur la presse favorable à ces mouvements sans utiliser la censure.
5) Il fait incarcérer par justice interposée des députés ou d'ex ministres favorables à une paix négociée avec l' empire allemand.
 
Mais il atténue la censure qui est restreinte aux faits militaires et diplomatiques :
« Le droit d'injurier les membres du gouvernement doit être mis hors de toute atteinte », déclare-t-il à la suite de la publication d'un article qui s'en prend à lui sans concessions.
 
Mais il pose également régulièrement la question de confiance, se soumettant ainsi au contrôle parlementaire, acceptant le fonctionnement normal d' une démocratie parlementaire susceptible de le renverser à tout moment.
 
Ainsi il n'a pas peur de prendre des mesures d'exception, puisqu'il est sous le contrôle du parlement élu par le peuple français.
 
Pourquoi n'en serait-il pas de même de nos jours ?
Quelle pusillanimité paralyse ce gouvernement qui fait voter et revoter l' état d'urgence qui améliore la lutte contre le terrorisme salafiste, mais qui pour le reste continue de gouverner comme si de rien n'était, comme si nous n' étions pas sous cette terrible menace de ce terrorisme ?
Certes  une protection totale n'est pas possible mais au moins ne serait-il pas envisageable d' empêcher un camion de tuer pendant deux kilomètres sans qu'un dispositif de protection n'entre en action ou avec un retard tragique ?
Entre le tout et le rien, il y a le possible, tout le possible. Tout le possible était-il mis en oeuvre ?
Je vous laisse juge...
 

En tous cas, grâce à la publication et présentation du rapport de l' IGPN par sa directrice Marie-France Moneger-Guyomarc’h,

Les Niçois seront heureux d' apprendre que « Pour un événement qui n’était pas exceptionnel

(En effet il ne s' agissait que de la fête nationale du 14 juillet et de son traditionnel feu d' artifice)

 

sans connaissance de menaces particulières, le service d’ordre n’était pas sous-dimensionné »

« Les 64 policiers nationaux étaient bien sur la promenade des Anglais »

 

Mais

 

« le dispositif du 14 juillet 2016 n’a pas été soutenu par une unité de forces » mobiles (CRS ou gendarmes), contrairement à 2014 (37 CRS) ou 2015 (60 gendarmes mobiles).

« La demande de la préfecture des Alpes-Maritimes, sur la base d’une évaluation à 30 000 du nombre de spectateurs répartis en divers lieux, et en l’absence de risque particulier

 

(

1)comme si les attentats contre Charlie, ceux  de Paris n' avaient pas eu lieu

2) comme si Nice et les Alpes-maritimes n' étaient  pas après la Seine Saint Denis le deuxième département fournisseur d' assassins à Daesh

3) comme si le " Nous sommes en guerre" de nos gouvernants n'étaient que vaines paroles verbales

)

 

signalé par le renseignement territorial, n’a, en conséquence, pas été satisfaite » par le préfet de la zone de défense.

Marseille et Toulouse (« risques de violences urbaines »),Montpellier (« départ de la douzième étape du Tour de France), Carcassonne (« 500 000 spectateurs attendus pour “l’embrasement” de la ville ») et Avignon ont été privilégiées.

 

Ainsi les Niçois sont heureux d' apprendre que le dispositif pour les protéger était moindre qu' en 2014 et 2015,

(

1)comme si les attentats contre Charlie, ceux de Paris n' avaient pas eu lieu

2) comme si Nice et les Alpes-maritimes n' étaient  pas après la Seine Saint Denis le deuxième département fournisseur d' assassins à Daesh

3) comme si le " Nous sommes en guerre" de nos gouvernants n'étaient que vaines paroles verbales

)

 

Il y a une légèreté française

celle par exemple pour un  grand nombre d' intellectuels et de politiques en 1939 d' être pacifistes ou accomodants avec Hitler

celle aujourd'hui pour un grand nombre d'intellectuels et de politiques de défendre la démocratie représentative qu'ils n' aiment pourtant guère par des accomodements et à proclamer que, eux vivants,  il n' y aura pas de "guantanamisation" du droit Français, comme s'il était question de cela et non pas de protéger les Français.
 

Après l' assassinat de Jacques Hamel dans son église à Saint-Etienne-du-Rouvray, portrait robot du terroriste islamiste type en France.
Après l' assassinat de Jacques Hamel dans son église à Saint-Etienne-du-Rouvray, portrait robot du terroriste islamiste type en France.
Tag(s) : #Islamisme, #Terrorisme, #Sécurité

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :