Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Fonctionnaires : Tout ce que vous avez toujours voulu savoir et que vous savez déjà

Après ce modeste hommage rendu à un de nos grands caricaturistes en l' occurence DUBOUT, essayons de répondre à quelques questions qui vous taraudent concernant nos fonctionnaires

 

Fonctionnaires : Tout ce que vous avez toujours voulu savoir et que vous savez déjà
Fonctionnaires : Tout ce que vous avez toujours voulu savoir et que vous savez déjà

 

1) Six Français sur dix jugent que la France a trop de fonctionnaires par rapport aux autres pays européens.

 

Ce sentiment est renforcé par une passion nationale, celle en étant politiquement correct d' un point de vue sociologique, de l' égalité, ou si l' on est hobbesien ( « guerre de tous contre tous ». « l'homme est un loup pour l' homme ») par notre haine sociale à l' encontre d' une profession qui jouit de « privilèges » somptueux dans cette époque de précarité de l' emploi et de chômage de masse, la garantie de l' emploi à vie et un temps de travail réduit par des RTT à rallonges et des accommodements tel que le fini/parti souvent encore de règle dans la fonction publique territoriale où il est presque normal que le temps de travail annuel sur la base des 35 heures, soit de 1607 heures ne soit que de 1529 heures.

Ce sentiment peut perdurer parce que les français qui sont confrontés directement aux fonctionnaires, aux urgences hospitalières à la suite d' un malaise cardiaque par exemple ou au dépôt de plainte pour vol ou violence dans un commissariat et qui attendent plusieurs heures avant de voir un interne ou un officier de police sont heureusement minoritaires et parce que notre haine sociale en tant que passion ne fait qu'une bouchée de la réalité.

Selon les dernières statistiques publiées par l'INSEE en 2015, arrêtées fin 2013, la France compte 5,6 millions (dont 183.000 contrats aidés) d'employés, (juste derrière vient l'Allemagne et ses 4,9 millions d'agents publics, la Pologne avec 3,5 millions d'agents de la fonction publique.) dans les trois pans de la fonction publique d'Etat, hospitalière et territoriale, auxquels s'ajoutent plus de 130.000 bénéficiaires de contrats aidés. En prenant en compte les agents des organismes privés à financement public, on arrive à 6 millions de fonctionnaires.

Près de la moitié appartient à la fonction publique de l'État (45 %), plus d'un tiers (34 %) à la fonction publique territoriale et plus d'un cinquième (21 %) à la fonction publique hospitalière.

Mais si elle en compte le plus grand nombre, elle est loin derrière certains pays européens lorsque l'on considère le nombre d'agents publics pour 1000 habitants.

Avec ses 80 fonctionnaires pour 1000 habitants, elle se situe au même niveau que la Belgique, loin derrière le Danemark avec plus de 145 agents pour 1000 habitants, de la Finlande (129,40 agents) et la Suède (123,60).

La part des fonctionnaires français dans la population reste toutefois nettement supérieure à la médiane européenne (61) alors que l' Allemagne, l' Italie, l' Espagne se situent sous la médiane européenne, avec moins de 60 fonctionnaires pour 1000 habitants.

Les pays de l'Est (Slovaquie, Roumanie, République tchèque) ont moins de 10 fonctionnaires pour 1000 habitants. La plupart des voisins de l'Hexagone (Allemagne, Italie, Espagne et Luxembourg) se situent sous la médiane européenne, avec moins de 60 fonctionnaires pour 1000 habitants.

Un Français sur cinq (20%) travaille dans ces secteurs. Soit un pourcentage supérieur à celui des autres pays de l'OCDE. A titre de comparaison, la fonction publique représente en moyenne 15,5% de l'emploi total dans les 26 pays les plus industrialisés, avec des pics allant de 30% dans les pays nordiques (Norvège, Danemark) et des plus bas à moins de 10% en Corée du Sud et au Japon.

Concrètement, la France compte environ 90 emplois publics pour 1000 habitants, loin devant le Japon (40 emplois publics pour 1000 habitants)

 

Fonctionnaires : Tout ce que vous avez toujours voulu savoir et que vous savez déjà

 

2) Ce nombre est-il en hausse ou en baisse?


 

Nicolas Sarkozy a lancé en 2007 la révision générale des politiques publiques (RGPP), qui prévoyait notamment le non-remplacement d'un fonctionnaire partant en retraite sur deux. Cette politique, s'est traduite par une baisse conséquente de l'emploi dans la fonction publique d'Etat (la seule visée par la RGPP): -6,8% entre 2000 et 2011. Sur la période, 173.666 postes ont été supprimés.

Mais dans les autres fonctions publiques, les effectifs ont continué d'augmenter , en raison notamment des transferts de compétences dans le cadre de la deuxième vague de décentralisation: +37,9% dans la fonction publique territoriale entre 2000 et 2011, soit +502.737 postes, et +21,4% dans la fonction publique hospitalière (+198.717 postes).

Depuis dix ans, l'emploi public a augmenté de 11%. La tendance est cependant à une stabilisation, voire une légère baisse exclusivement dans la fonction publique d' État.  

François Hollande a promis de stabiliser les effectifs de l'État. Les 60.000 créations de postes dans l'éducation nationale et les 5000 créations dans les secteurs de la sécurité et de la justice, programmées sur le quinquennat, sont donc compensées par des suppressions dans d'autres ministères. En 2014, 9984 postes seront créés dans l'enseignement, 995 dans la sécurité et la justice et 2000 à Pôle emploi ; en parallèle, 13.123 postes seront supprimés, notamment à la défense. Les effectifs des hôpitaux et des collectivités locales restent toujours incontrôlés . 


 

3) Y a-t-il plus de fonctionnaires en France que dans les autres pays développés?


 

Cela dépend du pays avec lequel on se compare. La fonction publique représente 19,9% de l'emploi en France, 20,4 % si l'on inclut les bénéficiaires de contrats aidés. Soit un emploi sur cinq. Selon un rapport de l'OCDE publié mi-novembre, l'emploi public représente en moyenne 15,5% de l'emploi total dans les 26 pays les plus industrialisés, avec des pics allant de 30% dans les pays nordiques (Norvège, Danemark) et des plus bas à moins de 10% en Corée du Sud et au Japon.

La France est le cinquième pays qui compte le plus de fonctionnaires dans la population active au sein de l'OCDE. Concrètement, la France compte environ 90 emplois publics pour 1000 habitants, loin devant le Japon (40 emplois publics pour 1000 habitants) et l'Allemagne (50 pour 1000) mais loin derrière le Danemark et la Norvège (160 pour 1000).  

Néanmoins, dans un comparatif entre la France et l'Allemagne mené en 2014, Rémi Lallement, économiste au Centre France Stratégie, expliquait sur France Inter que l'Allemagne a privatisé le secteur de la santé pour faire baisser le nombre d'emplois publics mais continue de verser les salaires.

Surtout, le "statut de fonctionnaire est assez restrictif en Allemagne: il est réservé à un nombre plus restreint d’emplois qu’en France (les magistrats, certains postes de l’enseignement par exemple) et le nombre de contractuels est plus large".

En France, à l'inverse, les emplois créés dans les collectivités sont en croissance.

Autre cas de figure plus brutal, "en Suède, il n’y a plus de statut, ni d’emploi à vie. Les fonctionnaires sont employés comme dans le privé et peuvent être licenciés", explique Nicolas Lecaussin, directeur du développement de l'Institut de Recherches Economiques et Fiscales, à Atlantico.

 

 

4) Le temps de travail dans la fonction publique est-il notoirement moins grand que dans le privé ?


 

les fonctionnaires doivent travailler effectuer 35 heures par semaine, 151 heures par mois ou 1 600 heures par an – éventuellement en horaire variable annualisé -, augmentées depuis 2004 de 7 heures, par solidarité avec les personnes âgées soit 1607 heures, ce qui représente un fossé avec le secteur privé, puisque les rapports d’observations des chambres régionales des comptes (CRC), démontrent que dans les collectivités locales le minimum légal de 1 607 heures est loin d’être atteint. Donnant raison à ceux qui estiment que les fonctionnaires travaillent moins que les salariés du secteur privé, les auteurs du « Rapport annuel sur l’état de la fonction publique », annexé à la loi de finances et remis au Parlement en décembre 2013, traduisent cet écart en jours de congés : 45 dans les collectivités (soit 7,4 semaines non travaillées) et 48 dans la fonction publique d’État (8 semaines) quand les salariés des entreprises disposent, eux, de 36 jours par an en moyenne, soit 5,9 semaines, avec de grandes différences entre les TPE (1), qui s’en tiennent aux 25 jours légaux (5 semaines), et les grandes entreprises, qui octroient 40 jours (6,6 semaines).


 

5) Le service public français est-il de meilleure qualité?


 

La question du nombre de fonctionnaires se pose au regard de la qualité du service rendu. Or si la France se situe dans la moyenne haute de l'OCDE en terme de poids de l'emploi public, elle n'en offre pas pour autant un service d'une meilleure qualité.

l'étude PISA de l'OCDE sur l'école publiée place la France à la 25e place. Elle a perdu trois places dans ce nouveau classement qui évalue tous les trois ans les systèmes éducatifs de 65 pays. Globalement, la satisfaction des Français envers leur administration n'est ni moins bonne, ni meilleure que dans les autres pays de l'OECE :

78% pour les services de santé (71% en moyenne dans l'OCDE),

74% pour la police (contre 72%),

67% pour l'éducation (66%).

50% pour la justice (51%),  

Fonctionnaires : Tout ce que vous avez toujours voulu savoir et que vous savez déjà

 

 

6) Les Fonctionnaires français ont-il été touchés par la crise ?


 

Les rémunérations des fonctionnaires représentent environ 25% du budget de l’Etat. Pour autant, les fonctionnaires français sont plutôt moins bien payés que leurs homologues européens dans les domaines de la santé ou de l'éducation. Surtout, le point d'indice qui régule les augmentations de salaire est gelé depuis 2011.

Le gel, depuis 2010, du point d'indice qui sert de base au calcul des salaires des fonctionnaires fait sentir ses effets. Selon une étude de l'Insee , les salaires des agents de l'État, les plus nombreux de la fonction publique, ont diminué de 0,8% entre 2011 et 2012 en tenant compte de l'inflation.

Leur salaire net moyen s'élevait ainsi en 2012 à 2.465 euros par mois en équivalent temps plein, alors que le salaire net médian était de 2.259 euros.

Un agent de la fonction publique d'État gagne en moyenne 330 euros de plus que dans le privé.

Mais avec les élections de 2017, le gouvernement Valls vient de débloquer cet indice  qui serait revalorisé en deux étapes de 1,2 %, ce qui coûtera 2,4 milliards d'euros. Ce qui bien entendu est jugé largement insuffisant par les syndicats.

A titre de comparaison, dans toute l'Europe, ou presque, les fonctionnaires ont subi les politiques d'austérité préconisées par Bruxelles.

11 % de fonctionnaires en moins, dans l'éducation et la santé, en Espagne, moins 10% en Grande-Bretagne comme en Italie où le processus de réduction du nombre de fonctionnaires entrepris par Matteo Renzi est en cours dans le pays. Ces réductions se sont accompagnées, en plus non pas du « gel » de l' indice des salaires comme en France, mais d'une baisse des salaires.

 

Pour son personnel, l’État dépense aujourd’hui deux fois plus qu’en 1980 soit environ 48% de son budget, c’est-à-dire 15,5% du PIB.

De puis cette date toutes les fonctions publiques ont progressé : la fonction publique territoriale a augmenté de 71,2% depuis 1980, la fonction publique hospitalière de 53,4% et la fonction publique d’Etat de… 14,3%. , Sauf avec Nicolas Sarkozy dans la période 2007-2012, il n' y a donc pas de répit dans l’augmentation du nombre de fonctionnaires.

Ce qui peut expliquer que dans certains secteurs, la France a beaucoup plus de fonctionnaires que ses voisins : on compte par exemple 1 policier pour 250 habitants contre 1 pour 380 en Grande-Bretagne.

 

 

Fonctionnaires : Tout ce que vous avez toujours voulu savoir et que vous savez déjà
Tag(s) : #Fonctionnaires, #Chomage, #Etat-providence, #Haine sociale, #Réduction des dépenses

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :