Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Si comme le colibri de la fable de Pierre Rabhi, nous "ne prenons pas notre part", la COP 21 restera lettre morte et notre planète  deviendra une serre étouffante
Si comme le colibri de la fable de Pierre Rabhi, nous "ne prenons pas notre part", la COP 21 restera lettre morte et notre planète  deviendra une serre étouffante
Si comme le colibri de la fable de Pierre Rabhi, nous "ne prenons pas notre part", la COP 21 restera lettre morte et notre planète  deviendra une serre étouffante
Si comme le colibri de la fable de Pierre Rabhi, nous "ne prenons pas notre part", la COP 21 restera lettre morte et notre planète  deviendra une serre étouffante

 

 

Peut-être ne vous souvenez plus de mon titre très pessimiste sur la COP 21 du 7 novembre 2015:

« Bien entendu la COP 21 comme la fameuse montagne en « mal d' enfant » va accoucher au mieux d' une souris au pire de vent. »

 

http://jplatina.blogspot.fr/2015/11/bien-entendu-la-cop21-comme-la-fameuse.html

 

 

Les trémolos d' émotion de notre ministre des affaires étrangères à l' annonce de la signature d' un accord entre les 184 pays participants à cette Conférence et le triomphalisme des médias ont semblé me donner tort.

Puis tout le monde s' est mis à déchanter parce que :

 

1) l' accord ne prévoit aucune contrainte si les gouvernements ne concrétisaient pas leur engagement de réduire leurs émissions de gaz à effet de serre, ce qui n'a pas tardé à sauter aux de quiconque s' inquiète du réchauffement climatique comme moi, voir de précédents articles :

 

http://www.autruchement-dit.com/les-%C3%A9missions-de-co2-s-acc%C3%A9l%C3%A8rent-les-mers-montent.-il-est-urgent-d-apprendre-%C3%A0-nager-pour-surnager

 

http://www.autruchement-dit.com/modeste-proposition-pour-r%C3%A9duire-les-%C3%A9missions-de-co2-et-permettre-%C3%A0-notre-calotte-glaciaire-de-retrouver-son-extension-perdue

 

 

2) mais surtout, cet accord passe sous silence, le principal responsable du réchauffement climatique, à savoir notre mortifère croissance démographique.

 

Rendons ici hommage à un citoyen belge ( tout le monde sait que la Belgique a non seulement l' aspect d' un cerveau mais qu' elle est juchée sur le grand corps malade de la France), sénateur de son état belge, Alain Desthexe qui dans son blog avait souligné l' absence à l' ordre du jour de la COP 21 de cet événement majeur pour la survie de l' humanité ;

 

http://destexhe.typepad.com/blog2007/2015/12/cop21-la-surpopulation-mondiale-grande-absente-des-d%C3%A9bats.html

 

 

En effet tout homme sensé ne peut considérer cette croissance démographique, ce «  Croissez et multipliez-vous »,

« Dieu les bénit, et Dieu leur dit: Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre, et l'assujettissez; et dominez sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, et sur tout animal qui se meut sur la terre. » Génèse 1:28
 

que comme un facteur majeur de réchauffement climatique et des menaces que nous faisons planer sur notre environnement, à un point tel qu' il serait temps de nous lancer dans la terraformation de Mars puisque nous sommes incapables d' empêcher la dé-terraformation de la Terre.

 

http://www.autruchement-dit.com/les-%C3%A9missions-de-co2-s-acc%C3%A9l%C3%A8rent-les-mers-montent.-il-est-urgent-d-apprendre-%C3%A0-nager-pour-surnager

 

Comme d' immenses paquebots ivres, les sociétés humaines continuent à prôner le « croissez et multipliez-vous » imprimé par toutes les religions et particulièrement par les trois grands monothéismes.

le Pape François ( où est son infaillibilité de pontife?) a bien entendu omis de citer le contrôle des naissances dans les mesures indispensables à prendre pour lutter contre le réchauffement.

Et quand des voix s' élèvent pour ne pas prôner ce « croissez et multipliez-vous » les démographes mettent en avant la théorie de de la transition démographique élaborée à partir du comportement démographique des sociétés occidentales qui ont connu avec la disparition des famines, les progrès de l' hygiène et de la médecine, un recul de la mortalité infantile qui a conduit au XIX et XX siècle d' abord à un boom démographique, puis à un recul très fort de la natalité tel que dans beaucoup des pays développés, le renouvellement des générations n'est plus assuré puisque les femmes ont un taux de fécondité inférieur à 2,1 enfants. Phénomène qui va se reproduire avancent nos démographes, à l'identique dans le reste du monde, mais qui est loin de se généraliser et qui de ce fait se traduit par cette explosion démographique qui ravage notre planète et par un ensemble de populations qui en Afrique surtout mais aussi en Asie sont de plus en plus confrontées à la raréfaction croissante des ressources en eau, en terre arable.

A qui s' ajoutent les scientifiques et techniciens qui annoncent que les progrès en agronomie par exemple avec les OGM et les avancées techniques permettront au fur et à mesure que les problèmes apparaîtront de leur trouver une solution qui évitera la catastrophe.

Sans compter les économistes pour qui l'augmentation de la population assure un «potentiel de croissance», supplémentaire à l 'innovation et s 'avère un «dividende démographique» permettant de résoudre le problème de nos retraites malgré le vieillissement de la population.

 

Et pourtant, la politique de l'enfant unique en Chine, absolument contestable du point de vue des libertés, qui vient d' être abandonnée, a eu davantage d'impact sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre que toutes les politiques américaines ou européennes en la matière selon The Economist cité par Alain Desthexe, avec ses 400 millions de non-naissances.

Quant à l'Inde, « la plus grande démocratie du monde », elle sera bientôt le plus grand pays peuplé de la terre avec 1,7 milliards d'habitants en 2050 puisque malgré les politiques de contrôle des naissances, qui ont en partie échoué du fait d' une scolarisation trop précaire de cette « petite  bénédiction », que sont les filles par rapport aux garçons, cette »grande bénédiction », ( la scolarisation des filles est le levier d' un contrôle des naissances réussi), sa natalité continue d' être très élevée.

La population de l'Afrique va doubler au cours des 30 prochaines années pour atteindre 2 milliards d'habitants en 2050 et probablement 4 milliards à la fin du siècle. Ce continent, deux fois moins peuplé que l'Europe en 1960, le sera cinq fois plus en 2100.
La population de l'Asie de 4,4 milliards d'habitants aujourd'hui passera à 5,5 milliards d'ici 2050.

La terre sera peuplée d'un peu moins de dix milliards d'habitants en 2050.

Le scénario d'un épuisement des ressources naturelles, d' une déforestation et désertification croissantes, d'une extinction massive de dizaines de milliers d'espèces, d'une promiscuité de plus en plus insupportable dans les villes, les transports, d' une surfréquentation des sites touristiques, de migrations de plus en plus incontrôlables, venant justement de pays où la population a été multiplié par 5 ou 6 depuis quelques dizaines d'années a déjà commencé.

D' autant qu' un changement de nos sociétés consuméristes suppose soit une tyrannie ou dictature éclairée, comme en Chine, avec la politique de l' enfant unique, ce qui serait tombé de Charybde en Scylla, soit un tel effort pour comprendre que nous ne vivrions pas plus mal si nous retournions aux années cinquante, c'est-a-dire à un mode de vivre plus frugal :

 

http://jplatina.blogspot.fr/2014/08/hommage-pierre-rabhi-tribute-to-pierre_20.html

 

qu' il me semble bien que le tort de Malthus a été d'avoir raison trop tôt et que nous ne pourrons continuer à lui donner tort que si nous nous mobilisons pour contraindre nos gouvernements à respecter leur engagement et que nous faisons comme le colibri notre part.

 

 

 

Si comme le colibri de la fable de Pierre Rabhi, nous "ne prenons pas notre part", la COP 21 restera lettre morte et notre planète  deviendra une serre étouffante
Si comme le colibri de la fable de Pierre Rabhi, nous "ne prenons pas notre part", la COP 21 restera lettre morte et notre planète  deviendra une serre étouffante
Si comme le colibri de la fable de Pierre Rabhi, nous "ne prenons pas notre part", la COP 21 restera lettre morte et notre planète  deviendra une serre étouffante
Si comme le colibri de la fable de Pierre Rabhi, nous "ne prenons pas notre part", la COP 21 restera lettre morte et notre planète  deviendra une serre étouffante
Si comme le colibri de la fable de Pierre Rabhi, nous "ne prenons pas notre part", la COP 21 restera lettre morte et notre planète  deviendra une serre étouffante
Tag(s) : #Pollution, #Principe de précaution, #Croissance démographique, #Réchauffement climatique

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :