Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une confirmation : Le Front National n'a pas d' avenir
Une confirmation : Le Front National n'a pas d' avenir
Une confirmation : Le Front National n'a pas d' avenir

 

A la suite du deuxième tour des élections régionales, la démonstration est faite que le FN n' a pa s d' avenir.

 

A la fois Marion Maréchal Le Pen, Marine et Florian Philippot était à la suite du premier tour des régionales dans les meilleurs conditions pour l' emporter. Les deux premières avec 15 points d' avance sur le second candidat et Florian Philippot en tête dans une triangulaire. Aucun des trois n' a gagné. Apportant la preuve que comme le PC en son temps, les partis extrêmes et dans notre cas le FN ne peuvent accéder au pouvoir.

L' explication invoquée est qu' un seul parti ne peut jamais avoir la majorité. Il a besoin d'alliance soit sur sa gauche ou sur sa droite si c'est le parti socialiste soit sur son centre si c'est le parti de la droite modérée. Je laisse de côté pour le moment une alliance sur sa droite, étant entendu que le PS a le droit de s' allier avec la gauche de la gauche, l' extrême gauche , mais pas les Républicains avec la droite de la droite, l' extrême droite.

Revenons sur le cas du PCF.

Au sortir de la seconde guerre mondiale son prestige est très grand. Il est la fois le parti de la classe ouvrière, mais aussi le parti de la résistance avec ses soi-disant 75.000 fusillés, alors qu' il n'est entré dans la Résistance qu'une fois qu' Hitler eut attaqué l' URSS et sur les ordres de Staline, seulement après juin 1941 et que le nombre de résistants tués, fusillés, morts sous la torture ou en déportation est de 77 615 pour l' ensemble de la FRance, auxquels il faut ajouter 2.782 disparus, (ce qui fait si l' on ne tient compte que la population en âge de résister ne représente que 2 % ). Chiffres qui rendent peu crédible cette affirmation des 75.000 fusillés.

(Source : ministère des Anciens Combattants et Victimes de Guerre)

Son prestige est d' autant plus grand qu' il est soutenu par l' URSS qui jouit de l' aura acquise à Stalingrad, qui efface temporairement la réalité du stalinisme.

Il est non seulement soutenu par l' URSS, mais par la majorité des intellectuels dont Sartre qui voit dans le marxisme l'horizon indépassable de l' avenir de l' humanité.

Effectivement au sortir de la seconde guerre mondiale il est le premier parti de France. Il a plus de 800 000 adhérents à la fin de 1946 et recueille aux élections de juin 1946 28,6 % des suffrages et aux municipales de 1947 29,9 % des voix. Pendant toute la quatrième république il restera au dessus des 25 % des suffrages.

Il dispose aussi pour relayer son influence du contrôle de la CGT, premier syndicat de France et des Jeunesses communistes.

Pourtant ce parti si puissant qui se veut le parti anti-système, le parti de la classe ouvrière comme le FN aujourd'hui, ne sera jamais en mesure de prendre la direction du gouvernement à cause de la discipline républicaine du désistement au second tour.

Sous la cinquième République, pour sortir de son isolement ne menant à rien politiquement, si ce n'est d'être « le parti des protestataires », alors que la France se modernise et se développe sans lui, contre lui, grâce à l' aide du plan Marshall, il s'allie avec le PS dirigé par François Mitterrand pensant que l' affaiblissement des socialistes est tel que parvenu ensemble au pouvoir, il le fera disparaître ! Or cette alliance dotée d'un programme commun de gouvernement avec le PS redonne au PS son caractère de parti de gauche perdu pendant la guerre d' Algérie et l'affaiblit inexorablement au point qu' il ne représente plus aucun danger aujourd'hui.

Donc si le PCF n' a pu parvenir au pouvoir, je ne vois pas comment le FN pourrait y parvenir, n' étant pas aussi puissant, aussi structuré, aussi prestigieux, aussi soutenu par notre intelligentsia que son prédécesseur.

Admettons qu' il se résolve comme le PCF à sortir de son isolement, ce que nos médias, la gauche socialiste, la gauche de la gauche, le centre, la droite modérée se refusent à envisager et qui rend cette hypothèse pour le moment illusoire. Néanmoins, retenons un moment cette hypothèse qui s' est réalisée en Autriche où les sociaux démocrates n'ont pas hésité à s' allier avec l' extrême droite, je pense que se passerait le même phénomène qu' avec l' alliance entre le PCF et le PS, qui a conduit au renforcement du PS et à l' affaiblissement du PCF. Dans notre cas l' alliance entre « Les Républicains » et le FN conduirait à l' affaiblissement du FN, pourvu que comme le programme commun de gouvernement PCF/PS très à gauche, le programme commun de gouvernement « Les Républicains »/FN soit très à droite notamment sur l' immigration qui est le fond de commerce du développent du FN. J'entends bien que cela ne ferait en aucun cas les affaires du PS qui se nourrit de l' isolement du FN et par voie de conséquence de celui des Républicains et lui laisse espérer des victoires électorales à partir de 2017 et en attendant des défaites moins cuisantes comme nous venons de le voir aux régionales de 2015.

 

A cet article de décembre 2015 je rajoute deux faits importants de notre campagne électorale concernant le FN

1) Entre les deux tours le FN est sorti de son isolement en s' alliant avec "Debout la France" dirigé par Nicolas Dupont-Aignan. Mais cette alliance n'était qu'électorale puisqu'elle a été dénoncée immédiatement après la victoire d' Emmanuel Macron. D' autre part le déséquilibre en poids électoral entre les deux alliés était par trop inégal pour être efficace. Sans compter le tollé suscité par cette alliance contre Nicolas Dupont-Aignan, qui montre que le conformisme qui arrange la gauche mais aussi le centre droit continue d'opérer pour vouer toute alliance du FN  avec la droite républicaine à l' échec comme en son temps la mésaventure de Charles Millon qui remporta en 1998 la présidence du conseil régional de la région Rhône-Alpes en acceptant les voix du FN  et fut exclu de l'UDF.

2) Entre les deux tours Marine Le Pen dans son débat face à Emmanuel Macron a montré

a) le vrai visage du FN qu' elle avait tant bien que mal réussi à cacher derrière un voile,( je précise s'il en était besoin, non islamique mais pas catholique non plus) celui de la brutalité, de la violence, de l'intolérance,

b) et son incompétence trumpesque. Voila une candidate qui prône une sortie de la France de l' Euro, qui provoquerait un séisme monétaire et financier, (la France ayant une position systémique dans l' Euro) et qui se révèle d'une approximation désastreuse pour sa crédibilité concernant ce processus dramatique.

Tant qu' elle restera à la tête de la PME Le Pen, le FN ne sera pas crédible.

Par chance pour les républicains et les démocrates, elle vient de reprendre la tête de sa PME, poussant Marion Maréchal Le Pen à quitter la politique.

Vraiment il y a de quoi être satisfait de cette élection présidentielle

 

 

Une confirmation : Le Front National n'a pas d' avenir
Une confirmation : Le Front National n'a pas d' avenir
Une confirmation : Le Front National n'a pas d' avenir
Une confirmation : Le Front National n'a pas d' avenir
Une confirmation : Le Front National n'a pas d' avenir
Tag(s) : #Front national, #Islam, #Islamisme, #Immigration

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :