Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Elbiar

Après les élections régionales, nous continuons à ne pas être assez protégés par notre grand commandant en chef de guerre

Donc nous sommes partis en guerre contre Daesh même si nous manquons de munitions,  de bombes, que nous devons acheter aux américains

voir mon article précédent :

 

http://www.autruchement-dit.com/2015/11/trop-tard-pas-assez-la-mise-en-oeuvre-d-une-politique-des-petits-pas-des-demi-mesures-et-du-grand-ecart-pour-lutter-contre-le-terror

 

et pendant ce temps là se confirme l' insuffisante protection des citoyens français :

ainsi à Aubervilliers dans un quartier dit « sensible » un inconnu peut pénétrer dans l' école pour agresser un professeur, dont un collègue nous apprend qu' aucune mesure de sécurité n' a été prise pour la protéger avec ses élèves, ses enseignants, malgré des menaces lancées par Daesh de s' en prendre à l' école laïque.

A la suite de quoi, notre ministre de l' éducation nationale annoncent que des mesures de sécurité vont être prises, comme ce gouvernement nous l' avait annoncé après les attentats contre Charlie et ceux du 13 novembre.

Toujours en retard d' un attentat...

 

Erratum :

Toujours en avance d' un attentat : Dernière minute, j' apprends que le professeur  des écoles  n' a nullement été agressé. Il a inventé son soi-disant attentat islamiste. Heureusement serais-je tenté de dire!

Mais je ne pense pas que cela enlève quoi que ce soit à mes propos...

D'autant que dans sa soi-disant revue  "Dar al-Islam", dans un article «La France à genoux», Daech annonce sa volonté de «combattre» et «tuer» les enseignants, accusés d'être «en guerre ouverte contre la famille musulmane».

 

C'est d'ailleurs une caractéristique de ce gouvernement et de ce président de nous annoncer sans cesse de nouvelles mesures, de nouveaux plans, de nouveaux pactes, de nouvelles réformes pour réduire par exemple le chômage de masse, le chômage des jeunes, le chômage des plus de 55 ans, le chômage des femmes, le chômage des cadres, le chômage des diplômés, le chômage des non-qualifiés... pour transformer notre stagnation économique en croissance, pour simplifier notre administration, les normes qui handicapent nos entreprises, pour nous annoncer de nouvelles baisse(?!) d' impôts, etc.

 

Le coup de semonce du premier tour des élections régionales sera-t-il entendu ?

Bien entendu, oui!

Notre premier ministre nous l' annoncé au soir du second tour.

Même si sa politique d' annonces, non suivie d' effets  a survitaminé le FN.

D'autant que le maintien au second tour des candidats de ce FN survitaminé lui a permis de remporter 5 régions, sans compter 3 régions où grâce à lui les Républicains ont pu " faire barrage au front national".

Vraiment le meilleur barrage au FN c'est ce PS, ce gouvernement, ce Valls, ce président!

D' ailleurs un ensemble de mesures vont être prises qui vont le démontrer.

Vous allez voir ce que vous allez voir!

 

Souffrez chère marquise, que je m' inquiète pour mes petits-enfants et que je répète comme un radoteur ou comme Caton l' ancien avec son "Delenda est carthago" ( Carthage doit être détruite) "que nous ne sommes pas assez protégé contre le terrorisme" par les mesures prises par notre commandant en chef qui préfère détourner notre attention contre un ennemi extérieur alors qu' il est intérieur et qu' il a deux visages, celui du terrorisme et celui du chômage de masse.

 

"La traduction, dès le milieu des années 2000, des textes d’Abou Moussab Al-Souri, (théoricien de Daech) n’a suscité aucune attention des autorités. De Mohammed Merah à Sid Ahmed Ghlam, en passant par les frères Kouachi et Coulibaly, ( et les attentats du 13 novembre) les actes s’inscrivent dans des modes opératoires connus et analysés. Mais cette connaissance n’est pas prise en compte par les pouvoirs publics. L’action publique réagit avec retard."

Gilles Kepel :

http://www.la-croix.com/Actualite/Monde/Gilles-Kepel-Pour-les-salafistes-radicaux-les-chretiens-font-partie-des-cibles-legitimes-2015-04-23-1305615

 

Après les élections régionales, nous continuons à ne pas être assez protégés par notre grand commandant en chef de guerre
Après les élections régionales, nous continuons à ne pas être assez protégés par notre grand commandant en chef de guerre

Commenter cet article