Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L' Institut économique Molinari vient de publier son étude sur les recettes et les dépenses des administrations centrales des 28 pays membres de l’Union européenne (UE) "pour déterminer le jour à partir duquel elles ont épuisé toutes leurs recettes annuelles et commencent à vivre à crédit."

Cette étude permet de mesurer l’évolution des déséquilibres entre recettes et dépenses dans le temps et de comparer la situation des 28 états de l' UE. Ainsi nous pouvons voir que l' administration française a dépensé toutes ses recettes, notre argent, 53 jours avant la fin de l' année. Elle est en "bonne" compagnie de la Bulgarie, de Chypre, de la Croatie,  de l'Espagne,du Portugal, de la Slovénie, du RU, de la Finlande et de la Grèce.

 

 

A partir d' aujourd'hui 9 novembre les caisses de notre état sont vides
A partir d' aujourd'hui 9 novembre les caisses de notre état sont vides
A partir d' aujourd'hui 9 novembre les caisses de notre état sont vides
A partir d' aujourd'hui 9 novembre les caisses de notre état sont vides
A partir d' aujourd'hui 9 novembre les caisses de notre état sont vides
A partir d' aujourd'hui 9 novembre les caisses de notre état sont vides
A partir d' aujourd'hui 9 novembre les caisses de notre état sont vides
A partir d' aujourd'hui 9 novembre les caisses de notre état sont vides
A partir d' aujourd'hui 9 novembre les caisses de notre état sont vides

Ainsi se confirme l' impuissance de ce gouvernement à faire la réforme indispensable de nos prélèvements fiscaux, son choix d' augmenter ces prélèvements plutôt que de baisser nos dépenses.

Il n' y aurait que moindre mal si nous citoyens en avions pour notre argent :

1) Si nos prisons n' étaient pas dans la situation inacceptable dans laquelle elles sont.

2) Si les peines décidées par nos juges étaient appliquées

3) Si nous étions mieux protégés par une police plus nombreuse 

4) Si nos urgences hospitalières étaient moins surchargées

5) Si nos remboursements pour nos médicaments et nos soins ne nous étaient pas de plus en chichement calculés

6) Si nos écoles ne nous obligeaient pas nous parents à de savantes manoeuvres pour mettre nos enfants dans celles où ils ne seront pas victime de harcèlement de la part de petits nervis en herbe et avoir un enseignement de qualité,

Bref si nos services publics étaient plus efficients.

On a le droit de rêver encore dans ce pays du tout fiscal, du tout chômage, du CDI intangible et du code du travail intouchables.

 

Tag(s) : #Dette, #Fiscalité, #PS, #Sécurité

Partager cet article

Repost 0