Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Défense (si possible) des  pilotes d' Air France et plus largement de ses salariés
Défense (si possible) des  pilotes d' Air France et plus largement de ses salariés
Défense (si possible) des  pilotes d' Air France et plus largement de ses salariés
Défense (si possible) des  pilotes d' Air France et plus largement de ses salariés

 

 


 

Depuis que j' ai ouvert mon blog, je ne cesse de proclamer que nous avons en France une tâche urgente, celle de réduire notre chômage de masse qui ronge notre société, qui la rend « misérable » au sens de malheureuse, qui provoque en elle des éruptions de violence liées au désespoir, parce que les salariés savent que perdre son fameux CDI est une catastrophe. C'est pourquoi j' ai écrit dans mon essai de « traité économique » que tout licenciement peut être assimilé à un attentat perpétré contre la personne qui en est victime .

 

http://www.autruchement-dit.com/2015/02/une-belle-reussite-francaise-sa-politique-de-chomage-de-masse.html

 

http://www.autruchement-dit.com/2015/02/tout-licenciement-peut-etre-assimile-a-un-attentat-contre-le-salarie-traite-economique-partie-iii-les-politiques-de-l-emploi-le-cho.


 

Pourtant l' on trouve toujours dans notre pays des économistes pour proclamer du haut de leur chaire que les solutions trouvées en Allemagne ou au Royaume uni qui ont vaincu leur chômage de masse ne sont pas les bonnes, parce qu' elle créerait ( ce qui est en partie vrai) des travailleurs pauvres. Mais je ne cesse de le répéter, ne vaut-il pas mieux un travailleur pauvre recevant des subventions compensatoires de l' état, gardant l' espoir d' obtenir un meilleur emploi qui le rendra capable de subvenir à ses besoins premiers et au-delà par son salaire, que des chomeurs à qui l' on ne peut que mesurer de plus en plus les allocations du fait de leur trop grand nombre qui ne cesse d' augmenter, comme l'on a commencé de le faire et comme on le fait pour les retraités ou les assurés sociaux ?

Il y a de notre part une complicité pour garder nos avantages fussent au détriment de ceux qui n'on pas d' emplois ou de nos jeunes. Par exemple, le refus du syndicat des pilotes d' Air France de faire des concessions, certes douloureuses, a abouti à l' annonce d' un plan de licenciement de 2900 personnes de la compagnie et notamment de 300 pilotes parmi les plus jeunes.

Ce refus de concessions, de la part du personnel qui n'est pas le plus malheureux à Air France, a conduit à cette explosion de violences contre les dirigeants de la compagnie lors du comité d' entreprise pour discuter des modalités dudit plan d' austérité qui a pour but de sauver une entreprise donc des dizaines de milliers d' emplois. Il ne s' agit pas pour moi d' excuser cette violence inadmissible mais de vous en faire comprendre les raisons.

Que demande Air France à ses pilotes qui sont payés deux fois plus que leurs homologues de British Airways alors qu'ils volent cent à deux cents heures de moins (un commandant de bord chez Air France touche en moyenne 14.000 euros bruts par mois contre par exemple 6250 euros pour son co-pilote pour les moyen-courriers et pour les vols long-courriers, 20.000 euros bruts en moyenne par mois, soit 13% de plus par rapport aux concurrents européens), alors qu' elle a déjà réduit de 5000 salariés son personnel et qu' elle a réussi à faire remonter son taux de remplissage de ses avions qui est de 84,7% en 2014, contre 83,8% en 2013, au-dessus de la moyenne mondiale (79,9% en moyenne dans le monde), et des performances de British Airways (81%) ou encore de Lufthansa (79,8%). Sans la grève de ces mêmes pilotes intransigeants en 2014 le bilan d' Air France aurait été positif, prouvant par là qu' il s' agit de faire encore un effort pour que la compagnie sorte par le haut de ses difficultés dues aux compagnies low cost pour les courts et moyens trajets mais aussi aux compagnies des émirats dans le haut de gamme pour les longs courriers qui disposent de subventions de la part de leur État ce qui fausse la fameuse libre-concurrence.

De travailler plus mais sans augmentation de salaire :

les pilotes qui volent sur moyen-courriers devraient passer de 585 heures à 690 heures par an (+ 18 %) et, sur long-courriers, de 685 heures à 780 heures par an (+ 14 %).

Les hôtesses et les stewards, devraient passer de 550 à 650 heures par an sur moyen-courriers (+ 18,2 %) et de 650 à 750 heures par an (+ 15 %) sur long-courriers. Pour y parvenir, la direction propose de réduire le nombre de jours de repos par mois pour les pilotes et pour les hôtesses et les stewards, d'augmenter la limite d' heures de vol par mois en passant de 80 à 90 heures par mois.


 

Comme il n' y a pas eu d' accord avec le syndicat des pilotes qui aurait permis de mettre en œuvre un plan d' austérité moins sévère pour le personnel, la compagnie a été contrainte de présenter un plan B beaucoup plus sévère qui a provoqué cette éruption de violence dont nous avons vu qu' elle s'inscrit dans ce désespoir, cette «  misère » de citoyens à qui notre gouvernement présente comme une fatalité une pusillanimité à prendre des décisions efficaces, comme chez nos partenaires européens qui de ce fait s'en portent mieux.

La direction d’Air France a évalué, vendredi, à 2 900 le nombre d’emplois menacés de disparition en 2016 et 2017, sans exclure des départs contraints mais l' essentiel de ces départs seraient volontaires. Le nombre de postes supprimés sera de 300 pilotes, 1 900 parmi les hôtesses et les stewards et de 700 au sol. Chez les pilotes, les départs contraints devraient impliquer les jeunes pilotes de la flotte d’A320.

A quoi devrait s' ajouter le report de l’arrivée dans sa flotte des long-courriers 787 commandés à Boeing et la fermeture de certaines lignes déficitaires ou du moins la réduction du nombre des vols sur ces lignes.

Ce plan encore négociable selon la direction ne sera pas appliqué d' un coup mais il devrait être mis en place sur deux ans, de 2016 à 2017. La première année, la direction pourrait demander à son personnel un effort supplémentaire de productivité de seulement 3 % à 4 % .

La mise en place progressive du plan sur deux ans, laisse ainsi à Air France la possibilité de le moduler voire de ne pas l’appliquer, si le syndicat des pilotes se montrait aussi réaliste et soucieux du bien commun en se rapprochant des demandes de la direction que la CFDT et FO lors de la crise des chantiers navals de l' Atlantique où moyennannt des concessions sur le temps de travail des milliers d' emplois ont été sauvés. A moins qu' il ne continue de choisir de camper sur son intransigeance comme le syndicat des navigants de la SNCM qui a eu raison de cette société en la ruinant.

Mais comment se fait-il que les pilotes d' Air France dont nous avons vu que les salaires étaient on ne peut plus décents, montrent un tel, au mieux, "corporatisme" au pire un tel "égoïsme", qu' ils se refusent apparemment au moindre sacrifice ?

C' est parce qu' ils ont l' impression qu' ils subissent  au moins une double peine si ce n'est une triple peine.

D' abord de la part d' un gouvernement qui a baissé leur quotient familial, leurs avantages fiscaux pour la garde de leurs enfants, pour l' emploi d'une aide ménagère, par exemple.  Ce gouvernement au prétexte d' égalité, en fait pour satisfaire cette haine sociale dont nous ne sommes pas débarrassés depuis la mort à la lanterne des ci-devants pendant notre si "belle Révolution" a plus que largement ponctionné les classes moyennes et plus particulièrement celles dispossant d' un revenu relativement élevé. la hausse des prélèvements fiscaux a été forte pour elles, pour des résultats pour le moins dérisoires. Le déficit budgétaire est toujours aussi élevé, la dette publique ne cesse de croître et le chômage de masse est florissant. Tandis qu' au prétexte de civisme, les pilotes entre autres étaient largement ponctionnés, dans nos quartiers toute une population vivant essentiellement des multiples allocations venues de l' état, montrait  sa faible "acceptation" des valeurs de la République ( ainsi la famille Merah) et entretenait ce sentiment d' insécurité civilisationnelle des français. On comprend qu' ils disent basta, c' est assez, nous avons déjà payé. Il ne s' agit ici que  de la manifestation du malheur, de la "misère" des français qui les touchent tous,

voir mon précédent article :

 

http://www.autruchement-dit.com/2015/09/la-misere-de-la-france.html

 

et non essentieillement de je ne sais quel corporatisme ou égoïsme dont nos hommes politiques de gauche comme de droite et nos médias se sont gargarisés pour condamner les pilotes, comme aujourd' hui ils condamnent la violence inadmissible, insoutanable des certains salariés d' Air France furieux de ne pas entendus encore moins écoutés par une technostructure qui prétend les représenter, alors qu' elle est à mille lieux de leurs préoccupations sautant d' un avion dans un autre pour dénoncer tous les maux de la planète et renchérissant sur la morale chrétienne et papale.


 

Ensuite les pilotes victimes de cette vindicte fiscale de la part du gouvernement, sont à l' intérieur de leur compagnie l' objet d' une « dénonciation » de leur direction qui semblsoutenir l' idée que les difficultés de la compagnie sont dus à leurs « privilèges » d' « aristocrates » puisqu' ils se refusent à partager les sacrifices qui se portent de ce fait uniquement sur le reste du personnel. Ce qui certes est en partie vrai.


 

Pour finir les médias répercutent cette « dénonciation » en l' amplifiant comme ils ont l' habitude en ne la contextualisant pas.

 

Vous l' avez deviné, les plus à blâmer à  mes yeux, ce sont ceux auxquels vous n' accordez plus du tout votre confiance : Les hommes poltiques, les journalistes.

 


 

Défense (si possible) des  pilotes d' Air France et plus largement de ses salariés
Défense (si possible) des  pilotes d' Air France et plus largement de ses salariés
Défense (si possible) des  pilotes d' Air France et plus largement de ses salariés
Défense (si possible) des  pilotes d' Air France et plus largement de ses salariés
Défense (si possible) des  pilotes d' Air France et plus largement de ses salariés
Défense (si possible) des  pilotes d' Air France et plus largement de ses salariés
Défense (si possible) des  pilotes d' Air France et plus largement de ses salariés
Défense (si possible) des  pilotes d' Air France et plus largement de ses salariés
Tag(s) : #Autruchement, #Chomage, #Fiscalité, #Haine sociale

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :