Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Après l' attentat du Manchester Arena et des attentats en France et en Europe, il y a à côté de la génération Y, une "Génération radicale" qui semble perdue pour notre mode de vie occidental
Après l' attentat du Manchester Arena et des attentats en France et en Europe, il y a à côté de la génération Y, une "Génération radicale" qui semble perdue pour notre mode de vie occidental
Après l' attentat du Manchester Arena et des attentats en France et en Europe, il y a à côté de la génération Y, une "Génération radicale" qui semble perdue pour notre mode de vie occidental
Après l' attentat du Manchester Arena et des attentats en France et en Europe, il y a à côté de la génération Y, une "Génération radicale" qui semble perdue pour notre mode de vie occidental
Après l' attentat du Manchester Arena et des attentats en France et en Europe, il y a à côté de la génération Y, une "Génération radicale" qui semble perdue pour notre mode de vie occidental
Après l' attentat du Manchester Arena et des attentats en France et en Europe, il y a à côté de la génération Y, une "Génération radicale" qui semble perdue pour notre mode de vie occidental
Après l' attentat du Manchester Arena et des attentats en France et en Europe, il y a à côté de la génération Y, une "Génération radicale" qui semble perdue pour notre mode de vie occidental
Après l' attentat du Manchester Arena et des attentats en France et en Europe, il y a à côté de la génération Y, une "Génération radicale" qui semble perdue pour notre mode de vie occidental

A côté de la génération y, dans "nos" quartiers il y a la génération radicale, non seulement dans nos quartiers mais aussi en Angleterre comme le montre le terrible attentat du Manchester Arena commis par un jeune terroriste islamiste de 22 ans né à Manchester dans un pays qui a accueilli sa famille qui avait fui en son temps le régime de  Khadafi.

Voici ce que j' écrivais en juin 2016, à la suite du rapport commandé par le gouvernement de Manuel Valls au député socialiste Malek Boutih, qui me semble encore valable et pour la France et pour le Royaume-uni :

"A force de ne pas dire, nos gouvernements socialistes et nos médias bouffis de politiquement correct ont cru que le problème de l'intégration des jeunes de l'immigration, français par droit du sol, et grâce à l' école trouverait automatiquement sa solution.

Beaucoup de citoyens se rendaient compte que cela ne correspondait pas à la réalité réelle de nos quartiers. ( je suis obligé d' employer ce pléonasme pour mettre sous leur nez à ces dirigeants et journalistes jouant les belles âmes cette réalité réelle qui inquiète un nombre toujours plus important de citoyens Français). Mais on leur fermait toute possibilité de le dire en les traitant avant qu' ils aient ouvert la bouche de racistes et d'islamophobes, malgré les attentats de Boualem Bensaïd et de Khaled Kelkal en 1995, de Mohammed Merah en 2012, de Medhi Nemmouche au musée juif de Belgique en 2014, de Ahmedi Coulibaly et des frères Kouachi en janvier 2015, de Yassin Sahli en juin 2015.
Le rapport du député PS Malek Boutih révèle la gravité de la situation qu' il ne fallait pas dire, comme si en ne disant pas les choses, elles n' existaient pas !

Ce rapport s'intitule Génération radicale.

 

http://www.youscribe.com/catalogue/tous/actualite-et-debat-de-societe/actualite-evenements/generation-radicale-rapport-de-malek-boutih-sur-le-djihadisme-2589457

 

Génération radicale qualifie cette partie de la génération Y formée des jeunes des banlieues sur qui le radicalisme islamiste exerce une attraction de plus en plus forte.

 

http://www.autruchement-dit.com/2014/02/pourquoi-%C3%A7a-s-appellerait-la-crise-maintenant-la-g%C3%A9n%C3%A9ration-quoi.html

 

Il y a de plus en plus une dérive islamiste d'une partie de la jeunesse « française », ( nous pouvons ajouter aujourd'hui "anglaise") près de 65 % des jeunes impliqués dans les filières du djihadisme ont moins de 25 ans.  

 

Ce succès du djihadisme repose sur l'adhésion à un projet politique qui correspond avec leurs préoccupations internationales dont un élément fort est la condamnation d' Israël pour sa politique dans les territoires occupés et des USA pour leur soutien, mais aussi au rejet de la société démocratique occidentale et de ses valeurs.

 

Comme dans tout pays arabe, la virulence de l' antisémitisme et de l'antisionisme y est puissante . le discours convenu du “deux poids deux mesures”, entre les juifs qui seraient dominants et protégés et des musulmans au contraire stigmatisés et marginalisés y est générale Les juifs seraient omniprésents, comme le « démontre » « Le protocole des sages de Sion » ( rappelons que ce faux élaboré par les services secrets du Tsar est considéré comme un ouvrage d' histoire authentique et en vente libre comme Mein Kampf dans les pays arabes) les juifs dirigeraient le monde, par le contrôle de la finance et des médias en leur faveur et au détriment de l' oumma, arabes et des musulmans. Il y a un alignement troublant de la vision de ces jeunes et d'une grande partie des habitants des quartiers en France sur la vision, la manière de sentir, de pensée ancrée sur l'antisémitisme et l' antiaméricanisme des opinions des pays arabo-musulmans.

La prééminence de l' individu, de ses droits sur la communauté dans notre société démocratique entre en conflit avec le sentiment prégnant d'appartenance à une communauté surplombant les individus qui est le cadre traditionnel des familles d' origine maghrébine et met en porte-à-faux les jeunes, pris entre liberté de l' individu et soumission à la communauté, particulièrement pour les filles. La République n'est qu'un mot vide de sens, le sentiment d' appartenance à la communauté nationale Française n' existe presque pas, combattu par la mondialisation et internet. Il faut donc à cette jeunesse désemparée en quête d' identité un corpus de certitudes que fournit l' islamisme, fondé sur un prétendu âge d'or de l' Islam.

les chiffres, en hausse croissante, des départs de jeunes Français pour la Syrie, montrent que l ' extrémisme fondamentaliste islamiste ne cesse de gagner du terrain chez les jeunes des banlieues comme l' extrémisme de droite qui atteint un niveau historique avec marine Le Pen.

Mais dans les quartiers parmi les autres offres radicales qui visent la jeunesse, le djihadisme a une longueur d'avance.

Mais laissons la parole à Malek Boutih :

« Pour un jeune homme, une jeune femme assoiffée d'action, le djihad serait l'évidence. Il ne s'agit pas simplement d'assouvir réellement des pulsions meurtrières ou des envies de guerre. La dimension théorique du djihad est la plus complète dans son rejet de la démocratie, dans la désignation de responsables à abattre et enfin dans l'affirmation d'un contre-modèle total. Au creux de l'offre idéologique des forces politiques traditionnelles, le djihad propose des explications et une solution globale.». «Le djihadisme est bien la radicalité qui prédomine aujourd'hui dans l'offensive antidémocratique.»

« L'ampleur du phénomène et sa pénétration dans tous les milieux, avec la radicalisation de jeunes étudiants, et de jeunes filles en particulier, indiquent qu'on pourrait basculer dans un phénomène de masse.»

«il faut tout de même prendre garde aux effets de contagion et d'identification croisée entre pairs, par lesquels une frange radicale peut influencer l'ensemble d'une génération»

 

Que faire pour empêcher ce basculement dans la radicalité djihadiste et réduire l' inquiétude croissante des français sur l' avenir de leur culture ?

 

1) Abandonner le politiquement correct du non-dit

 

2) Développer la culture pour aider à la transformation des mentalités, à une lecture et compréhension ouverte de l' Islam, au besoin en ne cédant rien à de prétendues autorités religieuses musulmanes, exigeant un statut spécifique pour les citoyens français de confession musulmane. Port du voile, non mixité, etc.

A cet égard la proclamation de la mosquée de Paris est un  élément positif :

http://www.autruchement-dit.com/2017/04/la-proclamation-de-la-mosquee-de-paris-pour-un-islam-ouvert-sera-t-elle-suffisante-pour-empecher-la-resistible-progression-d-un-isla

 

3) Redonner à l' école une place centrale pour développer un roman historique national n' écartant pas l'  étude de la civilisation musulmane à son apogée mais aussi les causes de son déclin, et insistant sur l' étude de la Renaissance et des lumières.

La volonté d' Emmanuel Macron de réduire à 12 le nombre des élèves dans les quartiers où le salafisme anti-chambre du terrorisme est omniprésent est une mesure positive

 

4) Aider par le financement public au besoin,  les jeunes des quartiers à financer leur projet économique, pour que démonstration soit faite qu' ils ont leur place dans leur pays et qu'ils peuvent y réussir comme tout citoyen qui s' en donne les moyens.

 
 

5) Établir une politique de quotas pour l’entrée des étrangers sur le territoire national en fonction des besoins et des capacités d’accueil de notre société. chaque pays ayant un nombre déterminé d’entrées et de droits de séjour, avec comme aux USA, l' instauration d' une carte de séjour et de travail

 

6) Rendre le regroupement familial plus contrôlé, en l' assortissant de conditions visant à l' intégration de la mère de famille nouvelle arrivante en France, qui ne devra plus être livrée à elle-même mais devra être prise en charge par une sorte d' école des mamans.

 

7) Ne plus considérer comme mariage mixte, signe prétendu d' intégration, le mariage d' un citoyen ou d' une citoyenne française d' origine immigrée à une conjointe/conjoint de la même origine nationale.

Exemple : mariage d' un citoyen d'origine Algérienne avec une jeune femme algérienne

 

7) La mise sous conditions plus strict du droit du sol, accompagné de la suppression de la double nationalité, pratique qui ne remonte qu' aux années 1920."

 

Au choix
Au choix

Au choix

Tag(s) : #Islam, #Islamisme, #Jeunes

Partager cet article

Repost 0