Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'institut IPSOS-MORI a conduit pendant l'été une enquête sur les perceptions par l'opinion publique, d' un certain nombre de statistiques socio-démographiques dans plusieurs pays de l'OCDE.

La voici pour partie :

La surestimation du nombre des musulmans par les citoyens dans les sociétés démocratiques. Hommage à Michèle Tribalat.
La surestimation du nombre des musulmans par les citoyens dans les sociétés démocratiques. Hommage à Michèle Tribalat.
La surestimation du nombre des musulmans par les citoyens dans les sociétés démocratiques. Hommage à Michèle Tribalat.
La surestimation du nombre des musulmans par les citoyens dans les sociétés démocratiques. Hommage à Michèle Tribalat.
La surestimation du nombre des musulmans par les citoyens dans les sociétés démocratiques. Hommage à Michèle Tribalat.
La surestimation du nombre des musulmans par les citoyens dans les sociétés démocratiques. Hommage à Michèle Tribalat.
La surestimation du nombre des musulmans par les citoyens dans les sociétés démocratiques. Hommage à Michèle Tribalat.
La surestimation du nombre des musulmans par les citoyens dans les sociétés démocratiques. Hommage à Michèle Tribalat.

A la suite de cette enquête, L'Obs a mis en ligne une analyse livrée par Nacira Guéniff-Souillamas sous le titre : « le nombre de musulmans surévalué par les Français : L'idéologie raciste fait son chemin ». La sociologue se focalise sur la France et sur deux questions,

1) sur l'estimation par la population du nombre de jeunes filles de 15 à 19 ans qui donnent naissance en France à un enfant et

2) sur l'estimation de la population sur le nombre de musulmans dans le pays.

Et comme les Français surestiment leur nombre aux premières comme aux seconds, cela permet à Nacira Guéniff-Souillamas de faire un lien entre le sexisme et le racisme, puisque pour elle cette surestimation est la preuve d'un sexisme anti-femme et d'un racisme anti-musulman.

Et voici comment est démontré ce que l'on voulait démontrer que la population française est sexiste et raciste, ce qui n'est certes pas une surprise, comme n'est pas une surprise la tradition de nos intellectuels de tordre la réalité pour la faire rentrer dans les étroites cases idéologiques si pratiques pour se mettre du bon côté face à tous ceux qui sont du mauvais côté. L'exemple venant du plus « grand » d'entre eux, Jean-Paul Sartre vouant aux gémonies Albert Camus qui ne se résolvait pas à ses tours de passe-passe idéologique, comme par exemple de considérer Staline comme un bienfaiteur de l'humanité prolétarienne.

Voir l'ouvrage d'Alan Sokal et Jean Bricmont « Impostures intellectuelles »

 

http://www.wikiwand.com/fr/Impostures_intellectuelles

 

Mais s'il y a sexisme et racisme anti-musulman en France, cela n'est pas réservé uniquement à notre pays, puisque l'enquête de IPSO-MORI révèle que cette surrestimation est générale à tous les pays en démontrant comme pour toutes les autres questions, sur le nombre des immigrés, des personnes de plus de 65 ans, des chomeurs, une même surrestimation qui montre que l'opinion publique a une culture et un sens statistiques extrêmement limités puisqu'elle se trompe à peu près sur tout, certes à des degrés divers dans tous les pays et pas seulement sur la proportion de musulmans ou d'immigrés ou celle des adolescentes qui accouchent dans l'année.

A cet égard les champions de l'erreur ne sont pas les Français mais les Italiens puisque à partir des réponses à ces questions, l'institut IPSOS-Mori a créé un index d'erreur dont voici le palmarès du plus grand au plus petit :

La surestimation du nombre des musulmans par les citoyens dans les sociétés démocratiques. Hommage à Michèle Tribalat.

Or pourquoi ne pas considérer que cette surestimation en ce qui concerne le nombre des musulmans n'est pas une preuve de plus du racisme ordinaire mais une preuve de l'inquiétude grandissante des sociétés démocratiques et laïques face au « triomphe » de l' État Islamique en Syrie et en Irak et à la menace du terrorisme des affidés de cette vision effrayante d' un Islam, coupeur de tête et de mains. L'exagération de la présence musulmane dans l'opinion publique serait à la mesure de ces inquiétudes.

Cela semble confirmer par la surestimation du nombre des immigrés, des chomeurs, qui montrent l'inquiétude devant un avenir économique qui apparaît comme incertain et en contre-partie par la sous-estimation dans ces pays de culture judéo-chrétienne du nombre des chrétiens qui montrerait une inquiétude sur l'avenir de leur culture.

Ce qui rejoint les trois inquiétudes de nos compatriotes, que j'avais déjà mentionnées dans un article précédent :

 

1) du chômage,

 

2) de l'insécurité

 

3) de la remise en cause de leur culture, de leur manière de vivre, autruchement dit de leur Weltanschauung, notamment par les revendications incessantes de groupes, associations, assortiments, catégories, cénacles, cellules, clans, classes, clubs, cohortes, collectifs, collections, collectivités, comités, communautés, compagnies, confréries, constellations, coteries, ensembles, équipes, escadrons,escouades, espèces, familles, formations, fournées, groupements, gruppetti, lobbys,loges, manécanteries, noyaux, paquets, partis, pelotons, phratries, pléiades, pognées, pools, quarterons, octerons, régiments, armées, réunions, sectes, sortes, taxons, tendances, tribus, troupes, volées d' islamistes qui se cachent derrière l'islam pour imposer à notre société leur kheulteure fondée sur la charia, voir mon article précédent :

 

http://fablehaikus.over-blog.com/modestes-dispositifs-pratiques-pour-%C3%A9teindre-un-barbecue-ou-arroser-ses-plantes

 

Cette méconnaissance des réalités de leur pays est favorisé par la manière dont les politiques et les médias jouent avec les chiffres pour les besoins de leur petite chapelle, notamment en France où l'on préfère mettre un voile d'ignorance, ne rien connaître des origines diverses de notre population en interdisant tout recensement à connotation religieuse ou ethnique, qui ouvre la porte à toutes les divagations.

 

- Madame Michu vous savez combien il y de noirs en France ?

- Trop !

- De musulmans ?

- Enormément !

- Mais encore ?

- Des millions !

- Combien de millions ?

- Je ne sais pas mais au moins 20 millions !

- Et de noirs ?

- Au moins 20 millions !

- Donc sur une population d'un plus de 60 millions de Français nous aurions 40 millions de musulmans et de noirs !

- Oui et encore je suis sûre que j'ai sous-estimé leur nombre !

 

Cela est d'autant plus inquiétant pour la cohésion de notre communauté nationale que des faits qui entrent en conflit avec nos convictions n'auront de l'importance que si notre opinion relève d'un savoir et n'est pas fondée sur l'avis du plus grand nombre parce que des données vérifiées qui auraient pu avoir un impact sur nous avant que notre opinion ne soit formée n'en auront plus aucun si elles nous sont présentées après coup. Nous en resterons à ce que nous croyons un fait avéré parce que tout simplement cette approximation est celle de la majorité de l'opinion publique. Et quand on essaie de corriger cette erreur en dévoilant les vrais chiffres de telle ou telle population qui a été surestimée, aux personnes responsables de la susdite, elles se refusent dans une grande proportion à accepter cette réalité nouvelle avérée, parce que leur opinion erronée jouit d'un consensus social.

Voir l'ouvrage théorique le plus connu de Timur Kuran « Private Truths, Public Lies: The Social Consequences of Preference Falsification ( Vérités privées, mensonges publics : les conséquences sociales de la falsification des préférences) » dans lequel Timur Kuran soutient que, pour se conformer à ce qui leur apparaît socialement acceptable, les individus formulent souvent, dans le domaine politique, des préférences différentes de leurs préférences réelles et ce dans la mesure où elles n'ont pas les moyens pour les remettre en cause. Kuran appelle ce phénomène la « falsification des préférences » (« preference falsification »).

Dans son article (http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2014/10/31/31003-20141031ARTFIG00311-surestimation-du-nombre-de-musulmans-en-france-le-decryptage-de-michele-tribalat.php ) qui est le fondement de mon propos, Michèle Tribalat indique : " Rappelons que cela fait près de 15 ans que le chiffre de cinq à six millions de musulmans ( en France) est évoqué, sans aucune base. Grâce à des données d'enquête j'ai pu estimer la population musulmane à 4,2 millions en 2008, probablement 5 millions aujourd'hui, compte tenu de l'évolution démographique estimée en 2008. Comme dirait Timur Kuran, rien de bien établi n'a existé avant que l'opinion publique ne se fasse une idée sur la question, ce qui explique pourquoi les estimations bien faites ont du mal à convaincre. Cela a été le cas aussi aux Etats-Unis qui sont ceux qui surestiment le plus le nombre de musulmans, parmi les pays qui abritent au moins un 1 % de musulmans sur leur sol, dans l'ensemble de ceux qui ont été enquêtés par IPSOS-MORI. Ils en voient quinze fois plus qu'il n'y en aurait et ce malgré les enquêtes réalisées par le Pew Research Center créé en 2001 (figure ci-dessous).. »

 

http://www.pewforum.org/2011/01/27/future-of-the-global-muslim-population-regional-americas/

 

http://www.people-press.org/2011/08/30/section-1-a-demographic-portrait-of-muslim-americans/

 

- Monsieur John Doe, combien y-a-t-il de musulmans aux USA ?

- Entre 40 et 50 millions !

- Pourtant les études du Pew Research Center admettent pour 2010, 2,75 millions de musulmans !

- C'est une erreur du Pew Research Center, parce qu'ils ne comptent pas les musulmans clandestins qui préparent de nouveaux attentats, les musulmans chiites et d'autres obédiences et tous les musulmans qui ont fait semblant de se convertir au judaïsme...

- Vous voulez dire au christianisme ?

- Non au judaïsme pour mieux tromper le peuple américain. Qui pourrait penser que les musulmans se convertissent au judaïsme eux qui sont non seulement anti-sionistes mais encore anti-sémites.

- Vous croyez cela possible avec les mesures gouvernementales de lutte contre le terrorisme islamiste ?

- Parlez m'en ! Elles sont totalement insuffisantes !

- Mais la CIA, le FBI ?

- Ils sont déjà gangrenés par l'islamisme !

- Vous croyez donc à une sorte de complot ?

- Et comment avec un président lui-même musulman !

 

 

 

La surestimation du nombre des musulmans par les citoyens dans les sociétés démocratiques. Hommage à Michèle Tribalat.
Tag(s) : #Islam, #Immigration, #Islamisme, #USA

Partager cet article

Repost 0