Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Avec la loi ALUR la construction de châteaux, même en Espagne  ne s'accélère pas. Con la ley ALUR, la construcción de castillos, hasta en España no se apresura

- Es hora de luchar con determinación y pragmatismo frente a la crisis de la vivienda

- ¡Es increíble! Otro regalo para los ricos!

*

Il y a un désastre de la politique du logement en France comme il y a un désastre de la lutte contre le chômage de masse.

Conscient de la crise du logement en France, héritage d'une politique de blocage des loyers datant de 1914, les gouvernements de la IV ème puis de la V ème république ont tentés d'y remédier avec notamment la loi de 1948 libérant les loyers pour les constructions de logements nouveaux tout en maintenant le blocage pour les constructions anciennes.

Donc on avait grandeur nature en ce qui concerne le logement les effets pervers de lois visant à défendre les locataires contre les propriétaires. Bloquer les loyers c'est découragé l'investissement dans le logement, c'est organisé la pénurie de logements !

Les gouvernements conscients de la crise ont donc tenté de se dégager de ce carcan du blocage des loyers. De fil en aiguille démagogique l' état s'est lancer dans une politique d'incitation à la construction et à l'acquisition de logements dont aujourd'hui le montant atteint 42 milliards d'euros avec le magnifique résultat couronné par la loi Alur ( Accès au Logement et un Urbanisme Rénové) d'une construction de logements annuels inférieurs à 300.000 alors que la France aurait besoin de la construction de 500.000 logements par an pour commencer à résorber son déficit de logements locatifs ou non qui est d'au moins un million de logements.

Au pays du bon sens le mieux partagé nous avons donc d'un côté une énorme niche fiscale de 42 milliards d'euros, pour inciter à la construction de logements, de l'autre un déficit de logements d'au moins un million pour satisfaire pleinement les besoins des citoyens français, notamment des plus jeunes.

Cerise sur le gâteau, les français pour se loger en location ou pour acheter un logement dépensent au moins un tiers de plus de leur budget que les allemands. Voilà une réserve de pouvoir d'achat pour les français !… à condition de relancer la construction, ce qui créerait au moins 200.000 emplois.

L'aberrant de la situation c'est qu' à côté de cette énorme dépense si peu efficace de 42 milliards en faveur du logement, il y a aujourd'hui une panne de l'investissement dans l'immobilier en France qui traditionnellement était considéré comme une valeur refuge. Est-ce que les taux d'intérêts seraient trop élevés. Que nenni ils sont au plus bas : 3 % voir moins de 3 % assurance incluse.

Que se passe-t-il ?

Nous le savons en France être riche est un crime. Passe encore que le « riche infâme » ( n'ayons pas peur de ce pléonasme au pays de la haine sociale) investisse dans l'industrie ou dans l'immobilier, on le lui intime (dans la bourse on le lui défendrait presque !), mais il n'est pas question que cet investissement le rende plus riche, au contraire cet investissement doit l'appauvrir, ce qui est une amabilité qu'on a pour lui finalement, ainsi ne sera-t-il assujetti à l'impôt sur la fortune.

Problème, comment appauvrir le « riche infâme » investisseur ? En lui confisquant sa plus-value tout naturellement, puisque ce n'est que de l'argent gagné en dormant et en faisant travailler ( plus exactement en exploitant) les autres.

L'investissement dans le logement a donc subi ces dernières années une forte augmentation sur les plus-values réalisées à la revente, avec un allongement du temps avant revente pour ne pas être taxé au maximum sur icelle.

Voyez l'irénisme de notre gouvernement ( L'homme naît bon) socialo-démocratico-libéralo-anticapitalistico-marxiste ( on s'y perd un peu entre toutes ces éléphantesqueries, montebourgo-hamonesco-filippittico-taubiraesques), il s'étonne après ces ponctions qui s'apparentent à une presque spoliation de voir les investisseurs fuir l'immobilier pour, par exemple des placements à l'étranger, ou tout simplement pour l'assurance-vie plus sûre !

D'où la proclamation de Manuel Valls2 de repousser l'encadrement des loyers sauf à Paris, avec au passage le refus de la grande Aubry que ce blocage ne soit plus appliqué dans sa bonne ville de lille), d'un abattement exceptionnel ( donc non définitif) fiscal de 30 % sur les plus-values de terrain cédés avant 2015 et d'un abattement de 100.000 euros en cas de donation aux enfants ou petits enfants.

Vous croyez que cela va inciter ces « vils riches » à arrêter leur grève de l'investissement dans l'immobilier et que d'ici 2015 la construction de logements remontera au-dessus de 300.000 je ne dis même pas des 500.000 nécessaires ?

Oui dites-vous idéalistes que vous êtes, pensant que l'homme n'est pas un loup pour l'homme mais un agneau bêlant ! Que l'action gouvernementale est d'une grande efficacité ! (Voir ses résultats sur la crise du chômage de masse où « tout a été essayé, sauf ce qui marche! » et la crise du logement où tout n'a pas été essayé sauf ce qui ne marche pas !)

Non, dis-je de plus en plus libéral voir libertaire que je deviens, pensant que l'homme n'est qu'un homme pour l'homme, ne l'aidant que s'il y voit un intérêt ! Que l'action gouvernementale ne doit se contenter que de favoriser un bon fonctionnement d'un marché le plus libre possible et le plus concurrentiel possible, en surveillant la fameuse « main invisible » qui le régule, ce qui je le concède est assez difficile, du fait de cette invisibilité même… pour de plus amples renseignements sur cette main invisible reportez-vous à Wikipédia :

http://www.wikiwand.com/fr/Main_invisible

Au passage permettez-moi de rendre hommage à Xavier Niel le patron de Free et à la commission européenne ( Oui à ce monstre technocratique ?! Voyez où peut mener la folie libérale et libertaire … qui pourrait ressembler en ce qui me concerne à plus qu' un commencement de sénilité...) sans lesquels nous paierions nos forfaits mobile et internet au minimum 2 fois plus cher ! Bel exemple de politique pour assurer la libre concurrence et le fonctionnement d' un marché libre.

Avec la loi ALUR la construction de châteaux, même en Espagne  ne s'accélère pas. Con la ley ALUR, la construcción de castillos, hasta en España no se apresura

- ¡ La ley Alur debe ser devuelta en obra!

- ¡ Es una negación de una de sus promesas, Sr. presiden!

- ¡ Muy querida cécile, devuelta sobre la obra, eso cae de su peso para una ley sobre la vivienda! Más aun cuando no abandonamos esta ley, pero la completamos por la ley Pinel

*

Avec la loi ALUR la construction de châteaux, même en Espagne  ne s'accélère pas. Con la ley ALUR, la construcción de castillos, hasta en España no se apresura

- ¡ La crisis de la vivienda se agrava!
- ¡ Hay sólo a bloquear los alquileres!
- ¡ Tasar más las plusvalías!
- ¡ Con este dinero podremos construir más vivi
endas!

Tag(s) : #Crise du logement, #Fiscalité, #Libéralisme

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :