Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tout le problème est de savoir si l'on doit s'inquiéter ou se réjouir.

Suivons notre pente naturelle : les deux à la fois mon capitaine !

Et d'abord, comme cela va de soi recourrons à l'irremplaçable Michel de Nostredame

Prédictions et mégatendances pour 2030, la Terre continuera-t-elle à avoir de la chance ?
Prédictions et mégatendances pour 2030, la Terre continuera-t-elle à avoir de la chance ?
Prédictions et mégatendances pour 2030, la Terre continuera-t-elle à avoir de la chance ?

A cette terrible prédiction de l'illustre Nostradamus pour nous rassurer, le mieux, plutôt que de quitter notre nef Terre qui coulerait sous le poids de la pollution, est de lire ces paroles extraites du Rapport du National Intelligence Council (NIC) sur les tendances mondiales, rédigées par des experts ne dépendant pas du gouvernement, qui concernent ​​les facteurs de la mondialisation, la démographie et l'environnement, qui ont en plus l'avantage d'être immédiatement compréhensibles au contraire de celle du grand Michel de Nostredame.

http://fr.scribd.com/doc/115962650/Global-Trends-2030-Alternative-Worlds

1) Toutes les analyses suggèrent que la croissance la plus rapide de la classe moyenne va se produire en Asie, avec l'Inde un peu en avance sur la Chine

2) En 2030, nous nous attendons à voir la poursuite des progrès en matière de santé, y compris l'extension de la qualité de vie des personnes âgées.

3) Non seulement la Chine et les Etats-Unis, mais aussi l'Europe, le Japon et la Russie peuvent franchir les grands points d'inflexion, qui se traduirait par un stress supplémentaire sur le système international.

4) Le déplacement du pouvoir national n'est que la moitié de l'histoire et peut être éclipsé par un changement plus fondamental dans la nature du pouvoir. . . permis par les technologies de communication.

La puissance certainement passera plus par des réseaux multiples et amorphes composés d'acteurs étatiques et non étatiques

5) Les pays qui accumulent une grande proportion de personnes âgées seront face à la possibilité d'une baisse de leur productivité économique et par là, face à une croissance globale du PIB plus lente voir à une une stagnation .

6) la Banque mondiale estime qu'une augmentation de 3 points de pourcentage dans le stock de migrants d'ici 2025 conduirait à une augmentation de 0,6 pour cent en revenu global, un gain de 368 milliards de dollars. . . plus que les gains provenant de la suppression de tous les obstacles au libre-échange.

7) En raison de l'urbanisation rapide dans les pays en développement, le volume de la construction urbaine de logements, de bureaux, et des services de transport au cours des 40 prochaines années pourrait à peu près égaler la totalité du volume de cette construction à ce jour dans l'histoire du monde, créant d'énormes opportunités à la fois pour les travailleurs qualifiés et non qualifiés.

8) L'ampleur des flux potentiels de dizaines de millions de personnes des pays en développement les plus pauvres vers les pays à revenu intermédiaire ainsi que vers les pays développés riches crée une probabilité d'énormes abus et de non respect des droits humains à l'exemple déjà des pays de la péninsule arabique.

9) L'urbanisation rapide pourrait donner un coup de pouce à l'Asie et de la compétitivité à long terme à l'Afrique ainsi que de la stabilité sociale et politique, mais, si elle n'est pas maîtrisée, pourrait devenir leurs talons d'Achille

10) l'expansion de la classe moyenne et le gonflement des populations urbaines augmentera les pressions sur les ressources essentielles, en particulier la nourriture et l'eau, mais les pénuries ne sont pas inévitables, même si elles commencent à se faire sentir...

11) La crise de 2008 avec sa longue «queue» soulèvent la perspective d'une crise prolongée qui porterait atteinte au tissu social et politique dans de nombreux pays occidentaux et créerait des effets déstabilisateurs à long terme.

12) La plupart des grands pays occidentaux pourrait donc subir les conséquences d'une croissance économique faible qui durerait plus d'une décennie comme cela a été le cas pour le Japon depuis les années 90.

13) Une récente étude d'Oxford Economics estime à un milliard les travailleurs en provenance de pays en développement susceptibles d'être ajoutés à la réserve mondiale de main-d'œuvre dans les prochaines décennies.

14) La santé de l'économie mondiale sera de plus en plus liée à la façon dont le monde en développement progresse et non aux pays développés traditionnels.

15) L' Inde par contraste restera un pays relativement jeune, en continuant à bénéficier de cet avantage démographique

16) Jusqu'à présent, moins de un milliard de personnes ont représenté les trois quarts de la consommation mondiale; au cours des deux prochaines décennies, l'augmentation des classes moyennes dans les pays en développement pourraient créer jusqu'à deux milliards de consommateurs supplémentaires. Une telle explosion se traduira par une ruée sur les matières premières et les produits manufacturés.

17) Les progrès rapides de l'information, des communications, et d'autres technologies plaident pour les Etats et les institutions qui seront mieux à même de relever les défis mondiaux et régionaux. . . Toutefois, le nombre croissant des pouvoirs nécessaires pour résoudre un problème transnational majeur compliquera la prise de décision

18) Même en 2030, de nombreux pays seront encore à louvoyer pour trouver leur chemin à travers un processus de démocratisation compliqué.

19) L'augmentation exponentielle des données, combinée avec les nouvelles capacités à les analyser et les corréler, donnera des possibilités sans précédent aux citoyens et aux réseaux connectés dans presque toutes les parties du monde bien avant 2030 .

20) La future gouvernance ne sera pas ou bonne ou mauvaise : les progrès ne peuvent pas être exclus, malgré la multi-polarité croissante, l'accroissement des régionalismes et d'éventuels ralentissements économiques.

21) L'eau peut devenir une source plus importante de discorde que l'énergie ou les minéraux d'ici 2030, tant au niveau intra-étatique qu' inter-étatique.

22) les terroristes pour le moment semblent focaliser pour causer des pertes massives, mais cela pourrait changer s'ils se rendent compte de la portée des perturbations qui peuvent être causés par une cyber-guerre.

23) Si la République islamique maintient son pouvoir en Iran et est en mesure d'acquérir des armes nucléaires, le Moyen-Orient devra faire face à un avenir très instable.

24) De la même manière que le développement économique de la Chine a transformé ses relations avec les pays voisins depuis le début des années 1990, un puissant développement économique de l'Inde pourrait créer de nouvelles bases pour la prospérité et la coopération régionale en Asie du Sud.

25) Les tendances régionales vont probablement continuer à pousser les pays dans deux directions : vers la Chine sur le plan économique, vers les États-Unis et entre eux pour la sécurité.

26) Même avant la récente crise de la dette souveraine sans précédent, les forces contradictoires de la fragmentation et de l'intégration font de l'Europe un acteur intrinsèquement imprévisible.

27) Un déplacement du centre de gravité de la technologie d'Ouest vers l' Est et le Sud. . . va presque certainement continuer

28) la peur de la croissance d'un état ​​de surveillance orwellienne ( voir à ce sujet les révélations d' Edward Snowden sur le programme de surveillance de masse de la NSA ( National Security Angency) peut conduire les citoyens à faire pression sur leurs gouvernements pour restreindre ou démonter les systèmes de sauvegarde des données.

29) Certaines des mégacités futures du monde seront essentiellement construites à partir de zéro. Une telle approche pourrait permettre le déploiement le plus efficace possible de nouvelles technologies urbaines ou créer de vrais cauchemars urbains, si les nouvelles technologies ne sont pas déployés de manière efficace.

30) les robots chargés des soins de santé notamment aux plus âgés vont devenir plus autonomes et en mesure d'interagir avec les humains. Toutefois, ils ne seront en mesure que d'effectuer des fonctions spécialisées.

31) Les véhicules autonomes comme les drones pourraient transformer les opérations militaires, la résolution des conflits, le transport, et la géo-prospection, tout en présentant simultanément de nouveaux risques de sécurité qui pourraient être difficiles à traiter.

32) Les technologies transgéniques qui permettent le transfert de gènes d'une espèce de plante à l'autre pour produire une plante avec des traits nouveaux ou améliorés sont les plus prometteuses pour la réalisation de la sécurité alimentaire dans les 15-20 prochaines années

33) La technologie de micro-irrigation est susceptible d'être la technologie clé pour améliorer la gestion de l'eau dans l'agriculture par son efficacité.

34) Une transition vers une énergie à base de bio-produits à partir de biomasse non alimentaire modifierait radicalement les marchés mondiaux de l'énergie et est essentiel à l'amélioration de la sécurité alimentaire.

35) Le coût élevé de l'augmentation des capacités humaines, par exemple par des exosquelettes, signifie qu' elle ne sera probablement disponible en 15-20 ans qu' à ceux qui seront en mesure de la payer. Une telle situation peut conduire à une société à deux vitesses.

36) Le caractère multiforme de la puissance américaine suggère que même si son poids économique est rattrapé par la Chine, peut-être dès les années 2020 sur la base de plusieurs prévisions, les États-Unis resteront très probablement «premier parmi ses pairs» aux côtés des autres grandes puissances en 2030. . .

37) Sans améliorations à grande échelle dans l'enseignement primaire et secondaire, les futurs travailleurs américains qui ont bénéficié des salaires les plus élevés du monde ne devront plus que se contenter d'emplois de faible qualification faiblement rémunérés.

38) Des Etats-unis revigorés ne seront pas nécessairement une panacée. Le terrorisme, la prolifération des armes de destruction massive, les conflits régionaux, et autres menaces permanentes à l'ordre international seront affectés par la présence ou l'absence d'un leadership fort des États-Unis, mais seront également entraînés par leur propre dynamique.

39) Un effondrement ou la retraite soudaine de la puissance américaine entraîneraient probablement une longue période d'anarchie mondiale où il n'y aurait pas de système international stable et aucun pouvoir menant à remplacer les États-Unis.

Prédictions et mégatendances pour 2030, la Terre continuera-t-elle à avoir de la chance ?
Prédictions et mégatendances pour 2030, la Terre continuera-t-elle à avoir de la chance ?
Prédictions et mégatendances pour 2030, la Terre continuera-t-elle à avoir de la chance ?
Prédictions et mégatendances pour 2030, la Terre continuera-t-elle à avoir de la chance ?
Prédictions et mégatendances pour 2030, la Terre continuera-t-elle à avoir de la chance ?
Prédictions et mégatendances pour 2030, la Terre continuera-t-elle à avoir de la chance ?
Prédictions et mégatendances pour 2030, la Terre continuera-t-elle à avoir de la chance ?

***

Prédictions et mégatendances pour 2030, la Terre continuera-t-elle à avoir de la chance ?

***

Cette image recueillie le 23 juillet 2012 à 12h24. EDT montre une éjection de masse coronale depuis le soleil à la vitesse anormalement rapide de plus de 1800 miles par seconde. (credit: NASA/STEREO)

Cette image recueillie le 23 juillet 2012 à 12h24. EDT montre une éjection de masse coronale depuis le soleil à la vitesse anormalement rapide de plus de 1800 miles par seconde. (credit: NASA/STEREO)


la Terre a eu de la chance


Jean-Paul Baquiast - 25/03/2014

Les Terriens considèrent généralement que les événements cataclysmiques de grande taille, tels larencontre avec un astéroïde tel que celui censé avoir provoqué une extinction majeure d'espèces vivantes il a 60 millions d'années, sont très rares et par ailleurs inévitables. Il ne serait donc pas utile de s'en préoccuper, en comptant sur la chance pour qu'ils ne surviennent pas dans les prochains siècles.

Cela n'est pas le cas des éjections de masse coronale (EMC) provenant de la couronne solaire. Celles ci, dont les causes semblent assez diverses, prennent la forme de flux de plasmas (particules électriquement chargées et électrons) pouvant atteindre la taille de plusieurs diamètres solaires et se déplaçant dans le système solaire à très grande vitesse. Elles se produisent régulièrement, mais le plus souvent n'affectent pas la Terre car elles ressemblent au rayon lumineux d'une lampe de poche, n'éclairant que les objets directement ciblés. Vu le diamètre du soleil, il y a peu de chance d'une rencontre avec notre planète.

Cependant de telles rencontres sont fréquentes. La plupart ne sont pas d'une très grande intensité. Elles perturbent les réseaux radio-électriques, sans infliger de dommages graves. L'histoire se souvient cependant d'une série d'éruptions solaires de grande violence, dite Carrington Event, parce qu'elle fut étudiée par l'astronome anglais de ce nom. L'EMC a eu lieu en 1859, mettant à mal les réseaux télégraphiques, notamment aux Etats-Unis. Un télégraphiste aurait même péri électrocuté à son poste

Aujourd'hui, une telle EMC aurait provoqué des dommages majeurs dans tous les réseaux électriques et radio-électriques dont la Terre est désormais entourée. Il en aurait résulté de nombreuses pertes de vies humaines (que l'on pense aux avions en vol) et des dégâts, temporaires ou durables, se chiffrant par milliers de milliards.

Or des astronomes américain et chinois ont analysé une telle tempête magnétique survenue récemment. Ils ont publié un article à ce sujet le 18 mars dans le journal Nature (voir référence ci-dessous). L'événement a été détecté par la sonde de la Nasa STEREO A, destinée, avec sa jumelle STEREO B placée de l'autre côté de la Terre, à l'étude de la couronne solaire, des perturbations du vent solaire et des EMC.

Le 22 juillet 2012, une large éruption solaire a propulsé un nuage magnétique à travers le vent solaire. Sa vitesse était de 2000 km/s, quatre fois celle d'une EMC plus usuelle. L'émission a coupé l'orbite de la Terre, mais par chance celle-ci, comme les autres planètes du système solaire, se trouvait à ce moment là de l'autre côté du soleil. Les chercheurs ont estimé que l'énergie éjectée, en deux fois, à un intervalle de 15 mn, équivalait à celle d'un milliard de bombes à hydrogène. Si la Terre s'était située dans sa direction, son champ magnétique aurait littéralement éclaté, provoquant des dégâts immenses.

Les physiciens s'efforcent actuellement de mieux comprendre la cause de tels phénomènes. Mais cela ne permettra pas de proposer des moyens pour les prévenir. Nous nous étions fait l'écho, dans un article précédent, des nombreux investissements qui seraient nécessaires pour minimiser leurs effets, par exemple ne pas construire de vastes réseaux interconnectés. Mais les coûts pour les usagers et la gêne qu'ils ressentiraient seraient tels que rien vraisemblablement ne sera décidé en ce sens. Il nous restera à compter, dans ce domaine comme dans celui des autres cataclysmes d'origine cosmologique, sur la chance pour qu'ils ne se produisent pas, disons, avant quelques temps.

Référence
- http://www.nature.com/ncomms/2014/140318/ncomms4481/full/ncomms4481.html

© Automates Intelligents

Tag(s) : #Islam, #Islamisme, #Réchauffement climatique, #Croissance démographique, #Pollution, #Prévisions

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :