Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Elbiar

Allons nous continuer à regarder passer  les trains tandis que l'islamisme se répand dans notre société.  Chapitre I : avant la tragédie de Charlie Hebdo...

La France est-elle confrontée à un choc de civilisation entre la civilisation occidentale et la civilisation musulmane ?

Allons nous continuer à regarder passer  les trains tandis que l'islamisme se répand dans notre société.  Chapitre I : avant la tragédie de Charlie Hebdo...

non se récrie toute une phalange dont l'éthique est moins celle de la responsabilité que celle de la conviction, pour faire bref de la gauche, avec la conviction qu'il ne peut pas y avoir de choc, de "Clash of Civilizations", puisque l'homme est bon et que la civilisation occidentale fondée sur la liberté, l'égalité et notamment celle des hommes et des femmes ne veut avoir et donc ne peut avoir d'ennemis ?!

Les émeutes provoquées en France par les supporters algériens à la suite de la qualification pour les huitièmes de finale au mondial de football de leur équipe sont elles avec le développement du port du voile islamique et le départ de jeunes français de confession musulmane pour aller se battre en Syrie aux côtés des partisans de l'instauration d'un califat mondial un des éléments de ce choc des civilisations et plus particulièrement du choc entre la civilisation occidentale et la civilisation musulmane ?

Non en ce qui concerne les émeutes. Ce ne sont que des manifestations de joie bien légitimes de la part de citoyens français qui n' ont pas à renier leurs racines, mises à profit par une minorité de jeunes un peu turbulents pour s'affronter aux forces de l'ordre, dans une sorte de succédané de l'intifada. Ainsi s'intégreront-ils mieux à la société française puisqu'ils commencent par vouloir s'affronter à ses représentants chargés de faire respecter l'ordre public, en ne respectant pas les biens d'autrui, forcément indûment acquis, dans ce sport national qui consiste à établir un rapport de forces, étant donné que nous sommes dans une histoire qui ne peut-être que marxiste, régie par la lutte des classes, le marxisme étant l'horizon indépassable atteint par l'humanité.

Non en qui concerne le port du voile islamique qui n'est que la manifestation du respect de la tradition musulmane et de la volonté des femmes de ne plus être des objets sexuels dans une société où la marchandisation du corps de la femme est triomphante.

Non, en ce qui concerne le départ pour la Syrie de ces jeunes Français qui font montre à l'instar de leurs aînés pendant la guerre d' Espagne d'une conscience politique bienvenue dans une jeunesse que l'on proclamait indifférente aux droits de l'homme et incapable de sacrifices.

A ce labyrinthe de questions nous connaissons la réponse des tenants de l'éthique de responsabilité, pour faire bref de la droite :

Oui, il y a bien un choc de civilisations. Il ne suffit pas de vouloir n'avoir pas d'ennemis pour ne pas en avoir.

Oui, les émeutes sont bien la preuve de l'échec de l'intégration, d'une intégration comprise comme unilatéralement fondée sur l'accueil et le respect des racines des populations immigrées, sans qu'elle aient en retour le devoir d'accepter les fondements de notre culture, de maîtriser notre langue et de connaître les devoirs de chaque citoyen français, par exemple.

Oui, le port du voile traduit avant tout la volonté d'afficher sa religion dans une société dont la laïcité doit être chassée puisqu'elle est méprisée.

Oui, le départ de ces « jeunes » pour aller se battre en Syrie est bien de soutenir le retour béni d'un califat musulman sur le monde, califat où l'on pourra comme le proclame la sourate IV, 34 « Les femmes » du "divin" Coran, les « corriger », les « battre », les « frapper » ou plus simplement « sévir contre elles », les lapider si elles sont adultères, les répudier dès qu'elles seront obsolaides, couper les mains des voleurs ( Vous verrez s'ils recommenceront!) et décapiter les meurtriers ( le problème de la récidive qui nous vaut la loi Taubira, sera autrement bien et économiquement résolu ! ! )

Ben Laden est huntingtonien. Les salafistes, islamistes et autres frères musulmans sont huntingtoniens.

 

Olivier Roy http://rue89.nouvelobs.com/entretien/2011/02/20/olivier-roy-comme-solution-politique-lislamisme-est-fini-191153

 

Bien entendu la théorie de Huntington d'un monde devenu multipolaire divisé en grandes aires civilisationnelles, fondées en grande partie sur la religion comme élément prépondérant de discrimination a été vivement critiquée ainsi que l'idée d'un choc de ces civilisations. Mais à partir du moment où comme le dit Olivier Roy les islamistes sont huntingtoniens, à partir du moment où ils proclament leur volonté d'imposer au monde un califat musulman fondé sur la charia et l'interprétation la plus réductrice possible de l' islam, nous ne pouvons pas ignorer ce fait et proclamer, puisque nous ne voulons pas avoir d'ennemis, que nous n'avons pas justement ces ennemis de notre civilisation occidentale fondée sur la laïcité et ô horreur sur l'égalité des hommes et des femmes, non seulement à nos frontières, hors de chez nous, mais pire dans nos frontières, chez nous et qui forment une cinquième colonne qui peut se développer sous la protection des lois de la démocratie qu'ils haïssent, dans le silence tonitruant de nos bien-mediapensants, pour qui nous le savons un chat n'est pas un chat, un noir un noir mais un non-blanc et un blanc un blanc mais un non-noir et un anti sémite un anti sioniste mais plus surement un défenseur du peuple palestinien !

Ci-joints deux liens sur un drôle de paroissien qui vous permettra d'aller plus loin pour vous rassurer ou non, (peut-être) sur la permanence de notre civilisation occidentale :

 

http://www.postedeveille.ca/2012/02/interview-magdi-cristiano-allam.html

 

http://fr.novopress.info/134834/magdi-cristiano-allam-quitte-leglise-catholique-complaisante-avec-lislam-mondialiste-immigrationniste/

 

Allons nous continuer à regarder passer  les trains tandis que l'islamisme se répand dans notre société.  Chapitre I : avant la tragédie de Charlie Hebdo...

Commenter cet article