Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Hollande lui-même le confirme: Nicholas Sarkozy aurait fait mieux que lui !
Hollande lui-même le confirme: Nicholas Sarkozy aurait fait mieux que lui !

C'est évident, mais cela n'est absolument pas dit, surtout par nos inénarrables médias... et l'on peut voir encore, affirmer le contraire...

Sarkozy aurait-il fait mieux que Hollande ? Je posais cette question en janvier 2014 et je répondais dans l'article ci-dessous auquel je n'ai absolument rien à retirer :

"La réponse plonge les français dans la perplexité la plus grande. Leur total manque de confiance dans la parole et l'action politiques les amènent à répondre que Sarkozy aurait aussi mal que fait que Hollande. Je ne parle pas de nos médias, à l'objectivité de gauche et compassionnelle avec l'argent des autres bien connue qui eux répondent : pire.

Or, or vous connaissez mon attachement à ce métal mais aussi à cette conjonction, or, redis-je, la bonne réponse, car bonne réponse il y a, est que Sarkozy aurait fait bien mieux qu Hollande. Surtout après les vœux que nous a présenté notre président où il semble résolument s'engager, ô horreur !, dans la voie d'un social libéralisme,( Beurk!) dans une politique de l'offre, c'est-à-dire dans une politique consistant comme la gauche de la gauche le proclame, à faire des cadeaux aux entreprises mais avec Hollande il y a toujours un mais, les entreprises auront à se risquer dans « un pacte de responsabilité » visant à embaucher, comme si la première responsabilité d'une entreprise n'était pas avant tout d'être la plus performante possible et non une annexe de pôle emploi !

Quel est le problème n °1 en France ? Notre président le proclame c'est le chômage, donc l'amélioration de la profitabilité de nos entreprises par une baisse des charges qui pèsent sur elles. Le deuxième problème c'est la réduction des dépenses , le troisième la baisse des impôts.

Revenons à Sarkozy, comme je l'ai déjà dit ainsi que tout président élu, Sarkozy a poursuivi deux lièvres à la foi durant son mandat, celui d'une bonne gouvernance de la France et celui d'être réélu.

Une première difficulté a aggravé sa politique, la crise. Tout le monde a oublié en France cette crise qui a menacé tout le système bancaire et financier mondial du fait des acrobaties funambulesques de nos inénarrables banquiers et autres traders. Sarkozy en a mesuré immédiatement la gravité et il a agi en conséquence, fournissant aux banques les liquidités nécessaires qui leur manquaient puisqu'elles, comble de l'ironie, ne se faisaient plus confiance. D'où c'est vrai le creusement du déficit que lui reproche la gauche faisant mine de croire que ce creusement était dû aux cadeaux consentis par Sarkozy à icelles.

Puis après cette crise des subprimes, Sarkozy a dû affronter la crise des petits états cigales européens comme la Grèce, l'Irlande, le Portugal. Il a immédiatement là aussi compris la gravité de laisser ces pays s'effondrer. Il a eu du mal mais il a fini par convaincre Angela Merkel de venir au secours de la Grèce, que n'a-t-on pas dit alors sur l'alignement de la France sur l' Allemagne, une France devenue le caniche de l' Allemagne, alors que c'était Sarkozy qui était le maître d'oeuvre de cette politique de sauvetage qui était aussi une politique de sauvetage de l'économie française. En effet si Sarkozy n' avait pas réussi à convaincre Angela, que se serait-il passé pour la France ? La Grèce faisait faillite avec le Portugal, l'Irlande entraînant l' Espagne puis l'Italie et enfin la France. Grâce à Sarkozy en venant avec l' Allemagne au secours de la Grèce, etc... nous avons pu continuer à avoir des taux d'intérêts bas pour ne pas avoir à faire les sacrifices qu'ont dû faire la Grèce et les autres pays. Mais bien entendu pour nos inénarrables médias tout ceci n'était que billevesées !

Avant la fin de son quinquennat, Sarkozy s' est décidé à jouer le tout pour le tout. Il instaure la TVA dite sociale ou anti-délocalisation qu'il n'avait pas osé installer à la suite de l'intervention de l'Alcibiade Français, vous savez combien Alcibiade malgré tous ses dons a mené Athènes à la ruine (http://http://fr.wikipedia.org/wiki/Alcibiade), Fabius, celui-ci la qualifiant de TVA antisociale dans un débat avec Boorlo, entraînant presque une défaite électorale de la droite qui s'attendait à un tsunami en sa faveur, en lui faisant perdre au moins 80 sièges de députés.( Exemple parfait d'un homme politique privilégiant son parti et son idéologie plutôt que les intérêts de son pays).

Donc résolument Sarkozy s'engageait dans le transfert des charges pesant sur les entreprises vers les ménages, ce que nous annonce après avoir perdu 18 mois Hollande sans avoir la totalité de son parti favorable à cette mesure, qu'il aura donc du mal à imposer. Donc incontestablement Sarkozy réélu, la situation de nos entreprises se serait améliorée et celle du chômage ( nous n' aurions pas eu en 18 mois plus de 360000 chômeurs de plus) et nous ne passerions pas comme aujourd'hui devant le train de la croissance mondiale sans y accrocher notre wagon..

Quant à la réduction des dépenses publiques, Sarkozy l'avait engagé par exemple par le fameux non remplacement un fonctionnaire sur deux partant à la retraite, au contraire d'un Hollande qui prévoit l' embauche de 60000 fonctionnaires de plus dans l'enseignement, comme si là était le problème de notre enseignement, le manque de personnel.

Quant aux hausses des impôts, elles auraient eu lieu, parce qu'elles sont nécessaires aujourd'hui, mais pas de cette manière brutale ciblée contre les soi-disant riches qui ne sont que les ménages des classes moyennes, ce qui provoque un rejet de l'impôt. Si vous avez lu mon article sur l'impôt

http://www.autruchement-dit.com/2014/06/contre-un-ofgm-organisme-fiscal-genetiquement-modifie-et-pour-un-ogbd-organisme-genetique-de-baisse-des-depenses-en-france.html, vous avez compris qu'un « grand soir » fiscal n'est pas indispensable. Avec Sarkozy, Il y aurait eu la hausse de la TVA, l'élargissement de l'assiette de l'impôt sur le revenu du fait de la non prise en compte de l'inflation dans le calcul des tranches d'impôts, une hausse indispensable de la CSG si nous voulons sauver notre système social, une baisse de l'impôt sur les sociétés. Mesures peu populaires mais bien expliquées qui auraient été comprises par des Français prétendument favorables aux réformes, ce que je demande à voir méfiant comme je suis et me connaissant en tant que citoyen, préférant reporter sur mes enfants mes dépenses, après moi le déluge !

J'en suis certain, la situation de la France serait meilleure. Mais ce n'est pas ce qui nous importe, ce qui nous importe c'est de croire que nos enfants paieront pour nous, que l' Allemagne paiera pour nous, que les riches en France qui sont des millions(?!) paieront pour nous.

Ce que l'on reproche à la droite et à Sarkozy, pourquoi n'avez-vous pas mis en œuvre votre programme est un mauvais reproche tant qu' il n y aura pas une sixième république et surtout un mandat présidentiel non renouvelable. Les président élus y compris Sarkozy perdant une grande partie de ce premier mandat à ménager les chèvres que nous sommes dans l'espoir que nous leur seront reconnaissants en les réélisant !

http://fablehaikus.over-blog.com/2013/12/pour-une-6-r%C3%A9publique-et-une-vraie-d%C3%A9mocratie.html

http://fablehaikus.over-blog.com/2013/12/si-l-on-ne-veut-pas-que-le-peuple-devienne-une-b%C3%AAte-f%C3%A9roce.html

Oui j'ose scandaleusement le proclamer : Nicholas Sarkozy aurait bien mieux fait que François Hollande.

Comment ?

Surtout parce qu'il aurait eu le soutien d'un parti, l' UMP, uni pour soutenir sa politique de l'offre, - je le concède fort mal en point aujourd'hui, mais tout simplement du fait de l'absence de son chef naturel, poursuivi par la vengeance de juges qui prétendent rendre la justice au nom du peuple français alors que visiblement ils poursuivent une vendetta qui confirme encore une fois que Nicholas Sarkozy avait raison de vouloir supprimer les juges d'instruction, abandonnés déjà dans tous les pays démocratiques. Le temps de l'inquisition étant dépassé !

Alors que notre pauvre président Hollande est à la tête du PS, parti de l'ambiguïté qui veut et ne veut pas être à la tête du pays, qui veut être la chèvre qui mangera le chou, la carpe qui battra à la course le lapin et surtout le parti qui mènera la juste politique de la demande qui consiste à charger toujours plus la barque de nos entreprises qui coulent et non une politique de l'offre que depuis le début de son mandat notre petit timonier anonce sans que nous voyons rien venir...

Pour plus de précisions, voir mon article : Le parti socialiste doit disparaître

http://fablehaikus.over-blog.com/article-le-parti-socialiste-doit-disparaitre-116941307.html

 

Or, or voila que François hollande lui-même vient confirmer mon diagnostic. Dans son livre « Le stage est terminé » de Françoise Fressoz, il révèle qu' il a eu tort d' abandonner l' augmentation de la TVA prévue par Nicholas Sarkozy, en même temps il révèle son impréparation à gouverner la France qu' il a confondu avec le parti socialiste, ayant pour axe de son action, après la pluie vient le beau temps, après la crise ( qu' il niait pour condamner la politique de Sarkozy) viendrait automatiquement la reprise, sans qu' aucune réforme de structures, surtout pas celles du marché du travail ne soient entreprises, d' autant que pour les retraites Sarkozy avait fait l' essentiel, condamné par toute l' inintelligentsia française, en donnant à notre système par répartition, le délai supplémentaire pour empêcher sa faillitte, que beaucoup de Français croient possible d' où leur épargne de précaution, notamment dans les assurances vie.

 

 

 

 

Hollande lui-même le confirme: Nicholas Sarkozy aurait fait mieux que lui !
Hollande lui-même le confirme: Nicholas Sarkozy aurait fait mieux que lui !
Tag(s) : #Politique, #Hollande, #Chomage, #Croissance

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :